fausses plaques immatriculation

Il n'a jamais été aussi facile de faire fabriquer de fausses plaques d'immatriculations...
En 2011, près de 20 300 amendes ont été rédigées pour usurpation ou fausses plaques d'immatriculation, le double sur un an. Les peines encourues sont très lourdes avec 30 000 euros d'amende, 7 mois de prison avec sursis, suspension ou annulation du permis et saisie du véhicule. Auto Plus a enquêté la semaine passée sur l'usurpation de plaques de voitures, sur internet aux garages en passant par les centres autos, tous en ont délivrés sans scrupules ! En points de vente (centres auto, garages, cordonniers, ...) cela peut être compliqué selon les documents demandés, même si un certificat provisoire d'immatriculation grossièrement falsifié permet d'obtenir sans soucis des plaques illégales... Pire sur internet, et sans aucun papier officiel, 6 sites très bien référencés sur 8 sites testés ont livré à Auto Plus en 48 heures les fausses plaques sans problème... Le magazine a même poussé le vice jusqu'à commander la même plaque que celle du Président de la République, et avec succès !
De plus en plus d'automobilistes sont victimes de ces doublettes et reçoivent des infractions qu'ils n'ont pas commises ou se font arrêter à leur domicile pour des braquages commis avec des véhicules portant la même immatriculation... Les usurpateurs font poser ces plaques sur des modèles identiques afin de brouiller les pistes, et laissant les victimes se battent pour prouver leur innocence auprès de l'administration. Si vous êtes victime d'une telle usurpation : ne payez ni l'amende ni la consignation et demandez la photo si l'infraction vient d'un radar, déposez plainte avec un maximum de justificatifs, demandez ensuite une nouvelle immatriculation en préfecture.

Retour à l'accueil