Jeudi 14 juin 2012 4 14 /06 /Juin /2012 01:15

clip-euro2012-amnesty-copie-1.jpg

Un spot qui pointe du doigt les violences policières en Ukraine n'est pas diffusé dans son intégralité aux habitants qui regardent les matches sur écran géant. Une nouvelle loi ouvrant la voie à des enquêtes indépendantes sur les allégations de brutalités policières en Ukraine doit être appliquée afin de juguler la violence policière, généralisée dans ce pays. Problème : cinq années sont nécessaires pour la mise en place de ce système. “Dans l'état actuel des choses, les fans se rendant à l'Euro 2012 risquent de se trouver face à des policiers agissant hors du cadre de la loi” préviens sur son site Amnesty International. Alors l'association a tourné un clip de sensibilisation. Mais malheureusement des séquences ont été coupées par la ville de Genève et les organisateurs des retransmissions publiques. “Il est hors de question de diffuser un clip d’une telle violence et susceptible d’engendrer celle-ci sur notre esplanade. Je vous rappelle que les forces de l’ordre sont présentes sur le site et que leur image en serait détériorée.[...] Certaines séquences, notamment celles où l’on peut observer des policiers ukrainiens se confronter violemment à des citoyens, parfois ensanglantés, pouvaient être mal interprétées.” a indiqué la société organisatrice Festifoot. A vous de juger avec la vidéo originale :

REAGISSEZ A CET ARTICLE - VOIR LES 1 COMMENTAIRES
Retour à l'accueil

BIENVENUE SUR SANSURE

L'actualité est souvent manipulée ou certains faits vous sont cachés. Pour éviter de rester dans l'ignorance Sansure est le blog de référence qui vous révèle tout, et toujours sans censure. N'hésitez pas à réagir dans les commentaires et à nous envoyer vos infos et photos par mail à contact@sansure.fr.
Merci pour votre fidélité !

RECHERCHER

DEVENEZ FAN DE SANSURE !

SANSURE SUR TWITTER

FLUX RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés