charte-travail-temoins-tellement-vai.jpg

Casting très précis, mise en scène grossière, et si c'était tellement faux ? Un document secret destiné aux sociétés de productions qui travaillent pour l'émission d'NRJ 12 a été publié par Arrêt sur Images. Datant de moins d'un an, il contient toutes informations utiles pour faire un bon sujet pour Tellement Vrai, le magazine présenté par Matthieu Delormeau. "Lorsque les rédacteurs en chef qui travaillent sur l'émission reçoivent la charte, ils sont choqués" explique une réalisatrice au site. Et il y a de quoi, à commencer par les témoins "qu'on a envie de regarder, qui nous ressemblent, qui sont plus beaux que nous. [...] On garde exceptionnellement un témoin moins beau, à condition qu'il soit vraiment drôle". Et la bonne tranche d'âge c'est entre 20 et 40 ans.

Leurs situations sont parfois rendues beaucoup plus dramatiques par ces rédacteurs en chef qui se plient à la charte. L'un d'eux a demandé à un témoin d'arrêter son traitement pour sa maladie de peau, afin de le présenter comme quelqu'un n'ayant pas encore trouvé son médicament... Le malade était très impatient de tourner, non pas pour l'émission mais pour pouvoir reprendre ses soins ! Plus dégradant encore un autre rédacteur en chef a reproché à ses équipes de ne pas avoir forcé une femme obèse à se mettre en maillot de bain... Sans oublier la moquerie ou parfois un témoin peut "apporter un second degré plus décalé", mais à la limite de la manipulation et de l'humiliation télévisée.

Le montage des reportages y est aussi pour beaucoup. Achetés à petit prix par la chaîne, et avec des tournages entre 2 ou 4 jours consécutifs sur place, il faut vite mettre en boite les témoins. Le journaliste sur place demande souvent aux témoins de changer de vêtements selon la séquence et la période à tourner, ou à imposer un rendez-vous avec un psychologue ou un coach pour gagner du temps sur son évolution... La mise en scène est aussi bien valable pour les séquences de discutions entre le témoin et sa famille ou ses amis, que face caméra ou il sera préférable de le filmer en extérieur, d'après le document qui insiste sur la notion de live et donc de tournage en une seule prise.

Contactée, NRJ 12 réfute ces arrangements et bidonnages. "Il s'agit d'émissions sociétales, dans lesquelles nous suivons la vie de témoins sans aucune mise en scène. Toutes les émissions testimoniales ont ce genre de charte" a indiqué le service communication à Arrêt sur Images. Après connaissance de ce document on peut tout de même écrire que tout cela manque tellement de naturel...

Retour à l'accueil