salon cheval censure

Coup de sabot. Des milliers d’exemplaires du programme officiel du dernier Salon du cheval, qui s’est déroulé début décembre 2010, ont été détruits à la demande de l’Etat avant le jour J ! Sous le titre “les pitreries du cheval du Président”, c’est cette mention d’un numéro équestre avec un cheval arabe offert par le président algérien Abdelaziz Bouteflika à Nicolas Sarkozy qui a motivé cette censure... Après un rappel à l’ordre de l’Elysée au magazine Cheval Pratique, qui avait publié ce guide du salon, l’article et son titre ont été remplacés par des termes beaucoup plus simples.

Retour à l'accueil