ex-medecin-bleus.jpg

Dans son livre « L’implosion », qui sort aujourd’hui à 20 000 exemplaires, Jean-Pierre Paclet fait des révélations incroyables sur l’Equipe de France de Football. Au fil des 206 pages, il raconte tout avec le journaliste Thibault Danancher. Ainsi, on connait enfin la vérité sur de nombreux évènements qui ont eu lieu au sein des Bleus : Ribéry et Gourcuff qui s’entendaient mal cet été, comment Nasri et Ribéry ont failli se battre à l’Euro 2008, les meneurs du boycott de l’entraînement en Afrique du Sud, et même la raison secrète de la demande en mariage de Domenech après l’Euro 2008. Mais le plus choquant dans le livre restera le doute d’un dopage de certains joueurs en 1998 ! A l’époque un taux d’hématocrites élevés avait été détecté, sans preuves formelle d’EPO… Du coup cet incident n’a pas fait grand bruit, alors qu’à la Juventus un médecin avait été condamné puis acquitté. Un club italien où jouaient Zinedine Zidane et Didier Deschamps… Rappelez-vous aussi de la triste fin de carrière de Zidane en juillet 2006 face à un Materazzi très agressif. L’italien insultera même violement le médecin pendant qu’il soignait le n°10 : “Tu ne sers à rien, docteur de merde. Il est mort, le vieux. Tu comprends, il est mort.”
L’auteur a accordé une interview au journal Le Parisien hier, notamment pour justifier un tel pavé dans la marre : “J’en ai eu ras-le-bol de ce qui était dit à propos du Mondial. On met tout sur la tête des joueurs et de Domenech, rien sur celle des dirigeants.” Même si pour Jean-Pierre Paclet, Raymond Domenech est le noyau de la chute de l’Equipe de France : “Il avait les pleins pouvoirs et il n’y avait aucun contrôle de la Fédération. Il aurait dit : je veux dix danseuses nues pour le prochain stage à Clairefontaine, il les avait ! […] Depuis 2008, il n’avait plus aucune maîtrise sur les événements et plus aucune autorité sur les joueurs. Il était incapable de prendre une décision forte. J’espère pour lui qu’il reviendra un jour sur terre.”
Désormais c’est à Laurent Blanc de sortir les Bleus du rouge…

Retour à l'accueil