jenifer-closer-corse-reponses.jpg

La chanteuse et coach de The Voice, enceinte de son deuxième enfant, ne supporte plus la pression des paparazzis, et le fait savoir. Cette semaine en une, le magazine people évoque son absence lors du tournage en Corse d’une émission spéciale consacrée à Jacques Dutronc pour France 2. Raison fournie par Closer : Jenifer ne souhaitait pas se retrouver sur le même plateau que Nolwenn Leroy, mais a quand même utilisé le billet d’avion fourni par la production pour se rendre à des fins personnelles sur l’île de beauté.

Sur sa page Facebook, la chanteuse s’explique exceptionnellement et livre sa vérité. Elle indique que son départ de Paris pour Ajaccio a été très mouvementé avec les photographes : “L’agressivité des paparazzi à l’aéroport, a, cette fois, été au-delà de leur habitudes, entrainant une violente altercation verbale qui m’a particulièrement secouée, provoquant des douleurs intenses là où il n’est pas bon qu’elles soit en ce moment de ma vie.” L’artiste accuse le titre de presse de missionner des photographes qui la suive chaque jour : “l’accumulation du à ce harcèlement quotidien, depuis plusieurs semaines, provoqué par ces ‘chargés de mission’ du magazine, qui ne me quittent pas dans le moindre de mes déplacements.” Cet indicent à l’aéroport et l’accumulation de stress sont donc la cause de son annulation de dernière minute pour l’émission de France 2, sur ordre médical : “Je dois rester alitée deux jours et contrainte au repos forcé […] et interdiction de voiture entre Ajaccio et Calvi.” Une version confirmée dans les commentaires par Nathalie André, la directrice des divertissements de France 2.

De son côté, Closer via Laurence Pieau, la directrice de la rédaction, démentent avoir envoyé des paparazzis pour la suivre et bottent en touche au sujet de l’altercation : “A l’aéroport à Paris, comme à l’aéroport à Ajaccio, il n’y avait aucun photographe missionné par Closer. Il n’y en avait pas non plus à son départ de chez elle en taxi. Tout comme il n’y a pas non plus de "chargés de mission", envoyés par le magazine pour suivre "depuis plusieurs semaines" la chanteuse "dans le moindre de ses déplacements"[…] Closer n’a pas eu connaissance de clash entre Jenifer et des photographes à l’aéroport, aussi bien au départ de Paris qu’à l’arrivée à Ajaccio. Et si tel était le cas, nous ne pourrions que le déplorer”. Le magazine maintient toutefois ses informations publiées et offre la possibilité a la chanteuse de s’exprimer dans un prochain numéro…

Retour à l'accueil