Jean-Vincent-Place-amendes.jpg

Le Canard Enchaîné a révélé aujourd’hui que le sénateur écologiste n’avait pas réglé 133 amendes datant d’avant 2010. Verbalisé avec sa voiture de fonction pour des stationnements et des excès de vitesse, Jean-Vincent Placé avait accumulé 22 000 euros d’amendes, et avait régularisé en août 2010 une partie du montant avec un chèque d’entre 6 000 et 7 000 euros. Trois ans après, le conseil régional d’Ile-de-France, propriétaire de la voiture, compte le relancer pour régulariser les 18 161 euros manquants, qui incluent des pénalités de retard ! Jean-Vincent Placé a affirmé qu'il était bien responsable de ces infractions : "Je ne le conteste pas, je suis d'accord pour payer depuis le début. […] Cette façon de rendre l’histoire publique est un peu agaçante, alors que je n'ai même pas reçu de courrier. […] C'est bien sûr de ma faute, je n'ai jamais cherché à fuir mes responsabilités, je ne demande aucun passe-droit, j'assume et je paie, je ne veux pas que quiconque doute de mon honnêteté.” Qu’il règle vite la note, car au final c’est le contribuable qui risque de la payer…

Retour à l'accueil