http://www.sansure.fr/secoursarticles/dorothee_bercy.jpg

“On m’appelait Dorothée, j’étais une poupée d’image et de chanson, et tu me regardais à la télévision”. Voilà comment se résume l’animatrice et chanteuse star des années fin 80-90. Quelques quatorze années après avoir enflammé la scène du Palais Omnisport de Paris Bercy, pour la dernière fois en 1996, Dorothée faisait son grand retour “à la maison” ce samedi 18 décembre devant un public bien moins nombreux qu’auparavant, mais toujours aussi enthousiaste de retrouver leur grande copine. Sansure a assisté au 59ème passage de la jolie blonde sur la scène de Bercy.
“Je ne vous le dirais qu’une fois ce soir mais… Vous vous souvenez ce que je vous disais quand vous étiez petits ? Ici on a le droit de tout faire !”
proclame Dorothée, en guise de bienvenue. Entourée de toutes les vedettes qui ont fait les belles années du Club Dorothée (Jacky, Ariane, Corbier, Les Musclés, Hélène Rolles, Sébastien Roch, Christophe Ripert…), c’est avec beaucoup de tendresse et d’énergie que l’interprète de “Hou La Menteuse” s’est livrée sur scène pour un concert qui a duré près de trois heures, devant près de 8 000 spectateurs qui avaient fait le déplacement.
Un succès en demi-teinte pour certains. A la base, le double de spectateurs étaient possible, mais c’était la volonté de Dorothée d’avoir son public proche d’elle et d’utiliser que la moitié de la salle. Samedi, des billets restant en vente étaient même proposés à demi-tarif, alors que certains luttaient à rejoindre le spectacle en raison de la neige. Par ailleurs, sa tournée en province a également été annulée pour des « raisons techniques » selon son producteur Jean-Luc Alouzay. Ce dernier s’explique à l’AFP : “Je laisse la rumeur faire. On comprendra samedi devant la démesure du spectacle qui mobilise 60 personnes et va durer près de 3 heures. Il était impossible de faire les répétitions et la tournée avant Bercy. La tournée aura bien lieu, mais à compter du printemps”.
Démesure du spectacle ? Ni écran géant, ni fumigènes, ni confettis, ni stroboscopes… Seule une grande toile blanche traîne à l’arrière scène, sur laquelle est projeté un laser vert dessinant les logos de Dorothée, du Club Dorothée, d’Hélène et quelques autres rares illustrations. Bref, pas de quoi faire rougir Lady Gaga ! Mais après tout, qu’importe ? L’essentiel était de passer un beau moment, pleins de souvenirs et de nostalgie avec les stars que nous avons tant aimées étant petits, et c’est amplement réussi. Rappelons tout de même que Dorothée détient toujours le record de passage à Bercy avec 59 dates !

Retour à l'accueil