auto-plus-candidats-presidentielle-sarkozy.jpg

Armés des agendas de campagne et de caméras discrètes, les journalistes de l'hebdo ont suivi les six politiques en têtes des sondages pendant deux mois afin d'évaluer l'attitude de  leurs chauffeurs sur la route. En tête des moins prudents : Nicolas Sarkozy. Le président-candidat respecte le code de la route e ville, mais sur les longs trajets les points dégringolent ! Excès de vitesses de plus de 20 km/h, dépassements sauvages sans clignotant, utilisation de la bande d'arrêt d'urgence pour éviter les bouchons, au cumulé ce sont plus de 11 points de perdus ! Pire encore, à la fin de sa visite de l'usine Lejaby le 8 mars dernier, si le chef de l'Etat décide de prendre un jet pour rejoindre son meeting dans la Loire, son escorte et sa voiture de location foncent vers Paris à plus de 200 km/h sur l'autoroute A6 ! Le convoi sans candidat se fera même flasher à 120 km/h sur une portion à 110 km/h, mais qui va payer l'amende ?

François Bayrou et François Hollande perdent respectivement 7 et 8 points. Les chauffeurs des François font des excès de vitesse, oublient les clignotants, circulent dans les voies de bus et coupent la route. Mention spéciale au candidat socialiste qui a effectué un demi-tour dans un sens interdit pour éviter un feu rouge... Marine Le Pen a des chauffeurs plus prudents, avec "seulement" des excès de vitesse et une tentative de demi-tour sur la voie de gauche. Enfin Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon n'ont pas de chauffeur et se déplacent en taxi ou moto-taxi.

Retour à l'accueil