La pollution, le vandalisme et les dégradations naturelles ont augmenté le coût d'entretien du patrimoine culturel en Italie. Le gouvernement juge la facture trop élevée et lance un appel aux citoyens pour l'aider à y faire face !

Mais conscient du peu d'intérêt des Italiens pour les dons, le gouvernement a décidé de jouer tactique en misant sur la publicité. Les Italiens seront confrontés dans les prochaines semaines à un déluge publicitaire à la télé, par affichage et dans la presse, montrant les plus célèbres sites du pays en partie ravagés, sous le slogan : "Sans votre aide, l'Italie pourrait perdre quelque chose".

Les organisateurs de la campagne publicitaire espèrent que la vision cauchemardesque du David de Michel-Ange amputé d'une jambe va effrayer suffisamment les Italiens au point de les pousser à aider d'urgence à l'entretien des oeuvres d'art. Si les peintures et les sculptures mises en scène dans les campagnes publicitaires ne sont pas en réel danger, selon les organisateurs, le risque demeure même pour les trésors les plus connus comme Venise ou le Colisée de Rome.

L'Italie compte 4,4 millions d'oeuvres d'art et la facture s'élèverai à 52 millions d'euros.

Credits photo : Reuters

 
Retour à l'accueil