Sansure : Alexis, on vous a découvert récemment grâce au Jamel Comedy Club sur Canal+. Quelles étaient les réactions des gens suite à votre passage dans l'émission ?

Alexis Macquart : Toutes très positives. Ceux qui connaissent bien mon spectacle m’ont néanmoins dit que c’était quand même très “light” en comparaison de ce que je fais d’habitude sur scène.

Comment Jamel vous a t-il recruté pour son show ?

C’est Kader Aoun, auteur et metteur en scène de Jamel et Tomer Sisley, et producteur du Jamel Comedy Club, qui m’a proposé de participer à l’émission après m’avoir vu en première partie de Tomer Sisley.

Quels étaient vos rapports avec les autres humoristes du Jamel Comedy Club ?

Excellent. J’ai été un rajout à l’équipe. Le groupe était déjà formé et travaillait ensemble depuis plusieurs mois avant mon arrivée. Malgré ça, ils ne m’ont jamais fait sentir que j’étais hors de leur “famille”.

Jamel est t-il vraiment aussi sympa et simple qu'il n'y paraît ?

Lors de notre toute première rencontre, il connaissait déjà mon nom et mon prénom, il m’a fait la bise, et n’a eu de cesse de m’encourager en disant que ce que je faisais était vraiment bien. Que Jamel Debbouze connaisse mon nom était déjà suffisant pour le trouver incroyablement gentil. Ensuite tout a été à l’image de cette première rencontre. Quand on dit de Jamel qu’il est un type sympa et simple, ce n’est pas une escroquerie, il l’est vraiment.

N'aviez-vous pas trop peur en intégrant le Jamel Comedy Club d'avoir à porter l'étiquette type “Alexis Macquart du Jamel Comedy Club” ?

Non, parce que contrairement à la Star Academy , l’étiquette “Jamel Comedy Club” est, à mon avis, moins préjudiciable et moins lourde à porter… Là je parle au cas où j’aurais continué à évoluer sous la bannière Jamel. Ensuite dans l’état actuel des choses, je sais que ma présence dans l’émission a été trop furtive (je n’ai fait qu’un seul passage dans la toute première émission) pour que les gens me considèrent comme un membre à part entière de la bande et qu’il m’affuble du patronyme “Alexis du Jamel Comedy Club”.

Pourquoi ne faites vous pas partie de la tournée du Jamel Comedy Club ?

Ceux qui participent à la tournée sont ceux qui ont signé un contrat de développement et de production avec le Jamel Comedy Club. Moi-même ayant déjà un producteur, Sébastien Cypers, avec lequel les choses se passent très bien, je ne me voyais pas le quitter pour rejoindre Jamel.

Vous êtes actuellement à l'affiche aux Blancs Manteaux à Paris avec votre spectacle "Corrosif". Très critiqué par la presse et boudé par un large public manquant d'ouverture d'esprit, que diriez-vous pour défendre votre spectacle et surtout, inciter les gens à venir vous voir sur scène malgré les dires ?

Tout d’abord j’ai bien conscience d’être un ovni dans le paysage humoristique français, donc je prends le risque de me frotter parfois à des gens qui ne comprennent pas cette forme d’humour offensive et frontale, et qui préfèrent la rejeter violemment. C’est leur plus grand droit. Mais il ne faut pas oublier que la nouveauté, tout particulièrement en matière d’art,
est souvent accueillie avec effroi avant d'être acceptée avec les honneurs, ce qui n'est pas forcément une chose très positive, loin de là. Ensuite, je ne recherche pas l’approbation des gens ou des critiques. S’il m’aime, c’est bien, s’ils me détestent, ça ne me pose aucun problème non plus. Je fais mon job, je suis passionné par ce que je fais et je continuerai quoi qu'il arrive. J’ai l’habitude de ne jamais écouter les conseils, puisque 99,9% d’entre eux sont généralement donnés par des incapables incompétents, mais le meilleur que l’on m’a dit est le suivant : “Ce n’est pas à toi de t’adapter aux gens, c’est aux gens de s’adapter à toi”. Dont acte. D’ailleurs en cours de spectacle je dis toujours au public : “C’est un peu le moment du spectacle où, si jusque là vous n’avez pas aimé, il y a très peu de chance pour que vous aimiez la suite… alors cassez-vous !”

Une sortie en DVD de votre spectacle est-elle prévue ?

Un dvd est déjà en vente. Disons une version “amateur”, dans laquelle je souris un peu trop à mon goût d’ailleurs, en attendant une version professionnelle le jour je ne serais plus boudé par un large public manquant d’ouverture d’esprit.

Vous étiez présent en Janvier dernier au Festival de Puy St Vincent, et y avez fait la rencontre du célèbre ex-fermier à talons, Vincent Mc Doom. Et là, coup de théâtre ! Vous refusez de lui signer une pétition contre le chanteur Krys, celui ci ayant été l'auteur de certaines paroles très crues et très homophobes dans l'une de ses chansons, visant plus particulièrement ce cher Vincent. Suite à cela, vous êtes vous entretenu au sujet de ce refus avec Vincent Mc Doom ?

Comme je le raconte dans mon blog (www.alexismacquart.com), nous devions nous voir pour en discuter, enfin c’est surtout lui qui semblait avoir une énorme envie que je me confesse, mais la rencontre n’eut jamais lieu. Il a néanmoins réussi à se procurer mon numéro de téléphone et m’a laissé un message. Je vais vous avouer que n’ayant pas vraiment envie de transformer cette petite affaire en guerre de tranchées, je n’ai pas donné suite à son
appel.

Le futur selon Alexis Macquart, ce serait quoi ?

Une femme, des enfants, une maison et un boulot dans les assurances. Sinon, écrire de nouveaux textes, jouer encore et toujours, progresser, et surtout j’espère être encore sur scène à 70 ans pour cracher mon venin comme continue de le faire avec une forme incroyable le grand comique américain George Carlin qui a 70 ans.

Quels sont vos projets ?

Je termine mes représentations aux Blancs Manteaux fin juin. Je fais le festival d’Avignon cet été. Ce qui me remplit de joie. Des gens partout, la canicule, pseudo comédiens à deux balles qui feraient mieux d’aller bosser à Carrefour.

Dernière question, quel intérêt portez-vous à Internet ? Que pensez-vous de Sansure ?

Internet est le meilleur moyen pour se renseigner sur toutes les déviances sexuelles possibles et imaginables, et dans cette catégorie l’Homme (avec parfois l’aide de quelques animaux) possède des ressources insoupçonnées. Sinon concernant votre site, étant moi-même un fan de ragots en tout genre, je risque d’y venir y étancher ma soif plus d’une fois. Par contre j’espère ne pas m’y retrouver un jour, en photo à poil sur la plage, avec mes bourrelets, et ma bite de 2 cm au repos.

Le mot de la fin ?

Fin.


LE + DE SANSURE : L'interview “Plutôt... parce que !”


Ci-dessous 5 questions vous sont posées. Vous devrez choisir entre l'une des deux réponses qui vous sont proposées, en expliquant celle ci en commençant par “parce que....” Joker autorisé pour une seule des questions !

Sansure : Plutôt Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy ?

Alexis Macquart : Joker. Aucun des deux, ni aucun de tous les autres d’ailleurs. Je me suis toujours méfié comme de la peste, des gens qui, dès leur plus jeune âge, n’ont eu qu’une seule ambition, celle de diriger les autres.

Plutôt Jamel Debbouze ou Gad Elmaleh ?

Plutôt Jamel, parce qu’après une blague que j’ai faite sur les survivants de la Shoah lors d’un festival d’humour, on m’a raconté que le père de Gad Elmaleh, furieux, est immédiatement sorti de la salle. Donc je pense que la famille Elmaleh ne me porte pas dans son cœur.

Plutôt resto et ciné ou pizza et dvd ?

Pizza et dvd, parce que je retournerai au cinéma le jour où la peine de mort sera rétablie pour tous ceux qui bouffent, parlent ou utilisent leur portable pendant le film.

Plutôt stand up ou stand by ?

Complètement stand up, parce que c’est la forme humoristique la plus libre et la plus vraie.

Plutôt question ou réponse ?

Plutôt silence !

 

LE 2ÈME + DE SANSURE : L'interview “Fin de Phrase”


Le principe est simple, je commence 5 phrases, et c'est à vous de les finir comme bon vous semble !

Sansure : Je ne peux plus blairer Fabrice Eboué parce que...

Alexis Macquart : Il est infiniment plus fort et talentueux sur scène qu’à la télé.

Doc Gynéco fume des pétards mais...

Ca ne l’empêche pas d’être très violent et alerte quand il se sent agressé. Il a quand même dit à un animateur de oui fm : “Je vais t’arracher les couilles et te bouffer la chatte”.

Si j'étais Vincent Mc Doom, je...

Continuerais dans la même voie.

Mon spectacle est...

Le meilleur rapport qualité/prix de toute la scène humoristique nationale.

Ce qui m'a saoulé dans cette interview, c'est...

que toutes les bonnes choses ont une fin.

 

Retrouvez Alexis Macquart du mercredi au samedi aux Théâtre des Blancs Manteaux à Paris,
plus d'infos sur http://www.alexismacquart.com !

Propos recueillis par Lucas G. pour Sansure.

Retour à l'accueil