Le Vendredi 5 Janvier dernier, un de nos rédacteurs a rendez-vous au studio 138 pour passer le casting du nouveau jeu de TF1 présenté par Benjamin Castaldi : 1 Contre 100. Sansure vous dévoile l’envers du casting…

Dès leur arrivée, les participants au casting sont accueillis par deux membres de la production. On leur remet 2 pages à remplir avec diverses informations (Nom, Prénom, Profession, Poids, Taille, dates de disponibilités en vue d’un tournage, etc…). Ensuite on leur demande de se présenter tour à tour oralement, devant tous les autres participants ! Une épreuve qui devient très vite embarrassante pour les plus timides ! Et c’est là que ça se gâte… Lors de la présentation des candidats au casting, l’un des membres de la production ne se gêne pas pour y aller de son petit commentaire. Une demoiselle dit dans sa présentation qu’elle est célibataire, réaction du casteur, d’un air dégoûté : “J’suis pas intéressé, merci !”. Une fois la présentation terminée, les candidats doivent passer un test de culture générale commun de 60 questions, dont les questions sont énoncées par un CD. Enfin, les participants sont invités à prendre une pause après 2 heures de casting, pendant que les deux membres de la production délibèrent, afin de sélectionner les futurs candidats qui participeront au jeu télévisé. Au retour de la pause, la production a devant elle 3 piles de fiches candidats : une qui concerne les candidats éliminés, une autre pour les candidats pressentis pour être candidat seul, et une dernière pour les candidats qui formeront le mur du jeu. Histoire de remuer le couteau de la plaie, l’un des membres de la production persiste à faire des petits commentaires fâcheux lorsqu’une personne n’a pas été retenue. Aux vu des résultats peu brillants d’une participante au casting,  celui-ci rit et déclare : “Ayez un minimum de bon sens, Madame ! Comment voulez-vous participez à un jeu TV sans même jamais être passé par la case école ?”. Un autre ayant participé à d’autres émissions aura le droit à une contre invitation bien particulière : “Merci d’être venu, par contre inutile de tenter La Roue de La Fortune ou un autre jeu de ce type, puisque de toute façon c’est nous qui produisons aussi, donc… ”. En effet, cet employé de la société Tête de Prod, qui est une des filiales du groupe Endemol France, sous entend que la société pour laquelle il travaille a le monopole des jeux télévisés en France.
Finalement entre propos déplacés et humiliation gratuite, difficile de dire quel mur est le plus difficile à affronter dans les diverses étapes de la sélection du Jeu 1 Contre 100…

Retour à l'accueil