L’ancêtre du fichier Edvige fait des remous sur internet ! Le site Bakchich.info a publié hier lundi un article sur le Système de Traitement des Infractions Constatées (STIC), accompagné des fiches de Johnny Hallyday et de Jamel Debbouze : des documents strictement confidentiels. D’après le site, le système est en service depuis quatorze années, et irait même beaucoup plus loin que le fichier Edvige... En plus de recenser le nom des personnes auteurs ou victimes d’infraction, mêlés de près ou de loin à des procédures judiciaires, le STIC ne respecterait pas la jurisprudence de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL), et conserve les informations plus de temps que prévu... Autre problème de ces fiches : elle ne sont pas mises à jour, les suites judiciaires ne sont pas inscrites...
Sur les fiches des artistes qui ont été publiées par le site, on apprend de tout ! Sur celle de Johnny, de son vrai nom Jean Philippe Smet, il n’y a pas sa profession ni sa nationalité… Sur sa fiche sont enregistrés des violences volontaires (en 1973 et 1967), des dégradations de biens (en 1995), un outrage à agent de la force publique et une rébellion (en 1972), une escroquerie et des abus de bien sociaux (en 1992), ... Ensuite sur la fiche de Jamel, sont enregistrés des outrages à agent de la force publique (en 1998 et 2000), deux conduites malgré annulation du permis (en 2006 et 2007), des violences volontaires (en 1999 et 2002), des menaces d’atteintes aux personnes (en 1999), … La publication de ces documents secrets fait grincer des dents au ministère de l’Intérieur qui a demandé une enquête, afin de retrouver l’origine de cette fuite. A suivre…

Retour à l'accueil