Samedi dernier avait lieu au Stade de France, à Saint-Denis (93), la deuxième édition du plus grand concert européen Rap et R’N’B : Urban Peace 2. Quelques personnalités, comme Fadela Amara, Jack Lang, Mokobé et Claude Lelouch, avaient fait le déplacement dans les tribunes. La fête s’est parfaitement déroulée jusqu’à 21h environ. Heure à laquelle Booba, de son vrai nom Élie Yaffa, a déboulé sur scène. D’abord accueilli par des projectiles puis par des sifflets, le rappeur a demandé d’interrompre la musique au bout d’une minute. Se faisant insulter par le public, il leur a demandé : “Vous voulez une bouteille de Jack dans la tête ?”. Il lance alors violemment sa bouteille de whisky sur les spectateurs proches de lui en guise de réponse, suivit d’un crachat. Sa troupe le rejoint ensuite sur l’avant-scène afin de jeter dans le public tout ce qu’ils avaient reçu, mais aussi afin de proférer quelques insultes… Booba et son équipe quittent ensuite la scène, sous les sifflets du public qui ont doublé d’intensité. C’est l’équipe de Skyrock, radio coorganisatrice de l’événement, qui reprendra la situation en main afin de calmer le public : “On est ici pour faire la fête et donner une bonne image du hip-hop”. Après ce dérapage, pas sur que le chanteur trouve des acheteurs pour son nouvel album qui est prévu pour le 24 novembre…

Mise à jour du 6 octobre 2008 :
Le manager du rappeur s’est expliqué dans le journal Le Parisien de ce jour : “Booba s'est senti menacé. Nous avons estimé que la sécurité autour de l'avant-scène n'était pas suffisante. Il était alors inenvisageable qu'il revienne chanter ensuite (...). Les limites ont été franchies samedi soir et, malheureusement, on ne peut pas revenir sur ce geste regrettable.”
Booba s’est également expliqué sur le site des Inrocks : “Ca n’aurait pas du arriver. Mon geste comme le comportement du public. Je n’avais jamais vu une organisation laisser faire une foule aussi indisciplinée. Tout le monde reçoit deux trois bouteilles, qu’il y ait des trouble-fêtes ça arrive dans tous les concerts mais en général c’est maîtrisé, il y a toujours un service d’ordre qui sort les éléments perturbateurs. Mais là tu chantes pendant deux minutes tu reçois des crachats, des couteaux, des appareils photos, des portables, on t’insulte. Si on regarde bien la vidéo, dès que j’arrive je me prends des trucs donc c’est pas à la première bouteille en plastique que je m’énerve et que je pète les plombs. Je me suis dit « attend c’est la jungle là qu’est-ce qui se passe ? ». Si l'organisation avait fait son taff, ça ne serait jamais arrivé. Le pire c’est que quand on est arrivés on entendait « ouais les mecs ils se prennent des bouteilles, l’autre il s’est mangé un ballon dans la tête » ça veut dire qu’ils laissent faire. En plus on connaît, c’est les petites racailles qui se sont toutes mis devant pour foutre la merde. Au Stade de France quoi. Ils étaient peut être une cinquantaine une centaine max, de droite à gauche et personne ne les a arrêtés. Je ne comprends pas comment c'est possible que j'arrive presque en fin de concert et qu'ils soient encore devant entrain de jeter des trucs sur tout le monde."


Regardez le dérapage de Booba à Urban Peace 2 :

Retour à l'accueil