La police du sud de la Chine a découvert une usine de fabrication de drapeaux "Free Tibet" (Tibet libre, ndlr). En effet, l'usine de Guangdong s'apprêtait à livrer diverses commandes de pays occidentaux de drapeaux à l'effigie du gouvernement tibétain en exil. Les travailleurs ont déclaré "penser ne réaliser que de simples drapeaux colorés, sans en connaître la moindre signification". C'est lorsque des images des récentes manifestations ont été diffusées à la télévision, qu'ils ont reconnu l'emblème. Le propriétaire de l'usine aurait lui aussi annoncé à la police que les drapeaux ont été commandés de l'étranger, et a avoué qu'il ignorait que ceux-ci signifiaient un appel pour un Tibet indépendant. Certaines commandes ayant déjà été expédiées, la police a renforcé l'inspection des voitures en provenance de Shenzen, la zone économique spéciale, en partance pour Hong Kong.


Retour à l'accueil