entrevue-via-choc.jpg


Sansure revient sur l’affaire des photos sexy de Valérie Bègue, fait un point sur celles et ceux qui l’oublie ou qui la soutienne, et analyse l’astuce d’Entrevue pour insuffler discrètement les photos de Miss France 2008 dans les kiosques de La Réunion !

RETOUR SUR LES FAITS

Tout débute le vendredi 21 décembre 2007 lorsque le magazine Entrevue publie des photos trash de Valérie Bègue, Miss Réunion et Miss France 2008. C’est l’emballement médiatique… et la tension qui monte à la société Miss France. Geneviève De Fontenay demande sa démission immédiate pour avoir enfreint le règlement de l’élection, mais Valérie refuse estimant que ces photos étaient privées et datent d’il y a plusieurs années. Une conférence de presse exceptionnelle est organisée le 28 décembre. A l’issue de celle-ci, Valérie Bègue garde sa couronne, le comité Miss France et Geneviève ne voulant s’opposer au choix des français, mais condamne ces photos et souhaite aussi prendre une dauphine pour représenter la France à l’étranger et lors des élections régionales. C’est Laura Tanguy, Miss Pays de la Loire et deuxième dauphine, qui a été choisie, la première dauphine ayant repris ses études.

ENTREVUE CONDAMNÉ PAR MISS FRANCE 2008

Le magazine est publié à La Réunion une semaine plus tard par rapport à la Métropole : le même jour que la conférence de presse, le 28 décembre 2007. Ce matin là, Valérie Bègue porte plainte contre le magazine Entrevue et contre X (destinée à la personne qui est à l’origine de la diffusion de ces photos). Lors de la conférence de presse il a été annoncé que les dommages est intérêts qu’elle toucherait seraient reversés à deux associations, vaincre la mucoviscidose et la ligue contre le cancer du sein. C’est ce qu’elle va pouvoir faire... La société éditrice d’Entrevue a été condamnée le 31 décembre à un retrait immédiat de ses magazines de tous les points de vente à La Réunion sous astreinte de 300 € par infraction constatée, à verser 15 000 € de dommages et intérêts à Valérie (effectué le vendredi 11 janvier 2008), et à faire paraître lors de son prochain numéro la publication judicaire sur sa une. Une condamnation lourde pour le mensuel masculin, qui se justifiait par la voix de son avocat que “la parution des clichés litigieux relève du droit du magazine Entrevue d'informer par l'image que la gagnante du concours Miss France a eu un comportement en inadéquation avec ses engagements contractuels imposés à toute candidate ou Miss France”. Mais il est presque trop tard, les 4 000 exemplaires proposés sur l’île se sont arrachés, et beaucoup de points de ventes sont en rupture de stock en quelques heures ! Depuis, seul internet permet aux réunionnais de se procurer le magazine.

CHOC SOUTIEN ENTREVUE !

Mais Entrevue a trouvé une astuce pour quand même faire passer les photos à La Réunion. La Société de Conception de Presse et d’Edition (SCPE) possède comme titre de presse Entrevue mais également Choc. Et le magazine Choc n°101 daté du 10 janvier 2007, annonce en couverture révéler les dessous du scandale Miss France. Les lecteurs réunionnais retrouveront en page 15, avant l’article annoncé en couv, une publicité pour le magazine Entrevue en vente actuellement, avec les trois fameuses photos de Miss France 2008 (voir image ci-dessus). Malin ! Enfin, dans son article Choc raconte la façon dont Entrevue s’est procuré les photos et par quel intermédiaire : un certain Pascal, vivement recherché par la justice…

GENEVIÈVE ABANDONNE SA MISS…

De son côté, la présidente du comité Miss France a laissé tombé Valérie Bègue depuis cette affaire. Pas une seule trace de Miss France 2008 sur son site officiel ! “Je n'apparaîtrait jamais aux côtés de cette Miss. Je ne digérerai jamais cette histoirE” a déclaré Geneviève de Fontenay quelques heures après la conférence de presse… Geneviève présentera donc que sa Miss de remplacement, dans les émissions télévisées, “une représentante de la France parfaite” selon elle !

ILS SOUTIENNENT VALERIE BÈGUE…

• Christian Estrosi, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, a été l’un des premiers à manifester son soutien à la candidate de La Réunion :
Est-ce qu'une erreur de jeunesse mérite une telle sanction ?”.
L'Association Internationale des Concours de Beauté pour les Pays Francophones a également décidé de soutenir Valérie Bègue et avait même réclamé la démission de Geneviève de Fontenay !
• Mareva Galanter, Miss France 1999, lui a également apporté son soutien : “Quand on vit dans une île, on n'est pas forcément au courant des dangers de la notoriété. Il faut être indulgent !”.
• Dans une interview au magazine Télé Câble Sat daté du 7 janvier 2008, Cauet a la dent dure contre la dame aux Chapeau : “Il ne faut pas constamment avoir l'attitude d'une vieille France coincée du cul. On est plus en 1930…”. L’animateur producteur aurait même déclaré que Miss Pays de Loire “est quand même très moche” !
• A la télé, NRJ l’accueillera en direct lors de ses Music Awards sur TF1 le 26 janvier 2008.
• Enfin, de nombreux sites internet consacrés à Valérie Bègue ont germés depuis le début de l’affaire pour la soutenir.
Retour à l'accueil