moteur-orange-censur--.jpg
L’histoire commence le 7 décembre 2007 lorsque Mohamed Zaidi, un client de chez Orange, se voit attribuer par courrier son nouveau mot de passe internet : “salearabe”. Une provocation insultante d’un téléconseiller du fournisseur internet, qui a déclanché une procédure judicaire.
Parallèlement à cette affaire, Orange lançait son nouveau moteur de recherche. Et si l’affaire du mot de passe est visible sur les moteurs de recherche comme Google, et chez ses concurrents comme Free, il n’y a aucun résultat à la recherche “salearabe” sur le moteur de Orange ! Une censure inconvéniente pour Orange qui a pour objectif de devenir le premier moteur francophone…

Mise à jour du 28 mai 2009 : Le tribunal de police de Bordeaux a condamné ce jour Orange et son directeur de la clientèle à 500 euros d'amende et 8000 euros de dommages-intérêts pour le mot de passe injurieux.
Retour à l'accueil