lascars-itw.jpg

Sansure : La deuxième saison Lascars a débarqué depuis le 3 Septembre 2007 sur Canal+. A quoi faut-il s’attendre ?

El Diablo : Au pire ! Hé hé.. On a vraiment apporté le projet Lascars à maturité. De fait, la saison 2 sortant sept ans après la première, elle a bénéficié à la fois de l’avancée technologique (graphiquement elle est beaucoup plus belle), que du mûrissement de ses auteurs. De fait, on ne se cantonne plus, dans la saison 2, de retranscrire quasi tel quel des histoires vécues. On s’est beaucoup plus lâchés, autant sur le fond que sur la forme. La saison 1 posait le cadre mais restait académique d’une certaine façon. Là on est en total freestyle : on a beaucoup joué sur les inversements de situations, le non-sens… Avec par exemple cet épisode ou un gros B-boy de cité tout coincé et très poli est invité chez les parents de sa meuf, châtelains de la haute, déjantés qui fument et qui parlent come des gitans… Nous avons aussi beaucoup plus de personnages féminins dans cette saison 2. Le point de vue n’est plus exclusivement masculin comme on avait pu nous le reprocher. Et puis vous trouverez un épisode futuriste, un autre en comédie musicale…

La première saison de Lascars avait suscitée quelques polémiques, qu’attendez-vous comme retour de la saison 2 ?
 
A vrai dire je ne savais même pas que la saison 1 avait suscitée des polémiques. Ce qu’on attend de la saison 2 ? Qu’elle transforme l’essai : que ceux qui ont aimé la première kiffent la deuxième. Ceux qui ne comprennent pas notre humour… Ben de toute façon on ne peut rien pour eux.. De toute façon, très honnêtement, nous n’avons pas vocation de plaire à tout le monde. Si la série peut aider à faire comprendre que quel que soit le milieu dans lequel on évolue, les enjeux restent globalement les mêmes, on aura déjà contribué au rapprochement entre les classes sociales. Il y aura toutefois toujours d’indécrottables gros cons pour qui on fait “une série de voyous indigne des valeurs de ce beau pays, etc”… ha ha ha ! Ceux là, honnêtement on les emmerde !
 
Vous inspirez-vous de votre vécu pour l’écriture de la série Lascars ?
 
Enormément. C’est le vécu qui inspirait 80% de la saison 1. Ceci dit, la saison 2 comme je le disais plus haut, essaye de se détacher (du moins dans la forme) des situations réellement vécues, pour partir un peu plus dans le délire et l’extrapolation. On garde quand même une base solide d’expérience vécue, histoire de rester crédibles.
 
En 2008 sortira dans les salles Round Da Way, le long métrage adapté de la série Lascars. N’avez-vous pas peur qu’en adaptant une série d’une durée d’une minute à un film de plus de soixante minutes, le rythme devienne quelque peu routinier ?
 
Well… Pour tout vous dire, le long métrage n’a pas été construit comme la série. Il y a évidemment des impératifs dans un film qui ne sont pas pris en compte dans un programme court. Pour commencer, le long métrage raconte l’histoire d’une demi douzaine de personnages qui sont récurrents. A partir de là, ça ne peut pas être tout à fait la même chose au niveau de la forme. Il ne s’agit plus d’un enchaînement d’anecdotes qui se suivent, mais bien d’une réelle intrigue avec un début, un milieu et une fin. Maintenant, ce qui est fondamental, c’est qu’on a gardé l’esprit Lascars. Les sujets traités, l’angle, l’humour, tout cela reste identique. C’est sur le fond et non sur la forme que les spectateurs s'y retrouveront.
 
Quelles stars de la culture urbaine sont présentes dans la saison 2 de Lascars ?
 
A vrai dire, pour être tout à fait franc, on n’a jamais couru après les noms célèbres. Pour la saison 1, les seuls qu’on avait étaient déjà des potes avant d’être des stars. Ceci dit, après sept ans, on a pris un peu de bouteille, rencontré énormément de gens sur des projets divers (que ce soit Diam’s, Vincent Cassel, Disiz, Leila Bekhti, Princess Erika, Tunisiano, Zoé Felix, etc, évidemment j’en oublie…) qui, en plus d’avoir un nom, ont surtout un esprit qui nous correspond… Et donc ces gens ont leur place dans la série (et dans le long pour certains). Par exemple, on n’aurait pas bossé avec… je sais pas moi…Doc Gynéco ou Sardou sous prétexte qu’ils sont connus.
 
La saison 3, est-elle déjà en préparation ?
 
Evidemment on en parle. Nous les auteurs avons très envie de la faire, il y a des pistes... Mais la prod est loin d’avoir bouclé le financement. Qui vivra verra.
 
Lascars est très présents sur les différents hébergeurs de vidéos sur internet, comme YouTube et Dailymotion, pensez-vous que ces diffuseurs ont contribués à “l’après succès” de la série, et ont-ils permis d’accroître la popularité de celle-ci ?
 
Oui, très clairement. Et c’est aussi via ces médias que se diffusent des versions “pirate” en créole, en rebeu, en portugais… Ce qui est pour moi plutôt un compliment : on nous copie parce qu’on aime.
 
En parlant d’internet, êtes-vous vous-même un accro au net ? Que pensez-vous d’un site comme Sansure par exemple ?
 
J’ai internet depuis plus de dix ans, on va dire que je fais partie des précurseurs. Pour moi c’est un outil indispensable, a la fois pour le travail, le loisir, la communication, et ma culture personnelle. On peut dire que je suis un véritable accro. J’aime beaucoup votre côté “on parle de ce dont la presse écrite n’ose pas parler”. Je pense même que c’est le but premier des sites informatifs du net : le coté liberté que les rédactions de presse n’ont plus… A l’exception de Marianne peut être, mais est ce que ça va durer ?
 
Quels sont vos projets ?
 
En vrai bourreau de travail, et réel passionné, je suis toujours sur cinquante projets à la fois. Ce qu’il y’a de bien c’est que, notoriété aidant, c’est de plus en plus facile de monter des projets qui aboutissent. En ce moment, je bosse pas mal sur un nouveau projet BD (le premier c’était mon album La rage de vaincre, l’année dernière). Je bosse aussi sur un autre projet de série animée, Chickagoo, des mafieux extra terrestres... Vous risquez d’en entendre parler sous peu. Avec évidemment toujours la fameuse “Lascars touch”.
 
LE + DE SANSURE : L'interview “fin de phrases” 100% Lascars.
 
Le principe est simple, on commence 5 phrases, à vous de les finir comme bon vous semble, mais façon Lascars !
 
Sansure : Y’a rien à dire, Nicolas Sarkozy est…
El Diablo : vraiment complètement aux fraises.
 
Moi, quand je zappe sur Canal+ je…
Regrette de pas y voir plus souvent des trucs à moi.
 
Les lignes de Métro ont…
N
on seulement le mérite de me déplacer à travers la capitale, mais sont en plus une grande source d’inspiration pour moi.
 
Paname est à la France, ce que…
Les fast food sont à la bouffe : on a beau en dire tout le temps du mal, on a pas le choix : on y revient.
 
Cette interview me fait penser que…
C’est l’heure d’aller m’occuper de ma petite. Ciao les mecs !

 
Retrouvez la série Lascars tous les jours à 18h15 sur Canal+.

Propos recueillis par Lucas en exclusivité pour Sansure.
Retour à l'accueil