choc-censure-sarko-copie-1.jpg

Choc, magazine du groupe Lagardère Media, est censuré cette semaine... Une double page du journal a été retirée juste avant impression, et l’Agence France Presse a reçu la consigne de rapatrier les quelques exemplaires en circulation. Sur ces pages (photo ci-dessus) : une photographie du Président de la République à sa sortie du Conseil des Ministres du 12 septembre dernier, portant sous son bras divers documents, dont une lettre. On peut y lire, selon Choc : “J’ai l’impression de ne pas t’avoir vu depuis une éternité et tu me manques. Jeudi on part faire notre virée à Essaouira pour mon (illisible). Mais j’aimerais bien réussir à te voir la semaine ou le week-end suivant. Millions de Besitos”. Son auteur(e) semble être intime avec Nicolas Sarkozy... La rédaction de Choc tente de se défendre de toute censure en déclarant : “C’est complètement faux. L’article a bien été préparé mais, puisque nous n’avons pas pu vérifier l’info, il n’a jamais été inséré dans le chemin de fer”. Choc qui s’autocensure, un comble quand on voit le magazine faire sa couverture cette quinzaine avec une enquête sur les clips censurés !

Mise à jour du 29/09/07 :
Comme le souligne Mike dans son commentaire, Le Parisien/Aujourd’hui en France daté du vendredi 28 septembre, qui d’ailleurs consacrait la quasi-moitié de sa une sur cette affaire, annonce que cette fameuse lettre intime a été écrite par Isabelle Balkany. Cette dernière s’adressait à la première Dame de France, Cécilia Sarkozy. C’est David Martinon, le porte-parole de la présidence de la République qui l’a annoncé au quotidien, en précisant qu’il n’y a eu évidemment aucune intervention de l’Elysée auprès du magazine Choc.
Retour à l'accueil