Les contre-vérités autour de la vaccination contre le Covid-19 ! (Vidéos) #vaccination

Mauricette, aiguilles, délai de rétractation, …


Les débuts timides de la vaccination en France ont fait fleurir quelques fake news sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Des rumeurs, parfois reprises par certains médias et personnalités politiques, qui alimentent les craintes des Français d’un côté et les croyances des antivax de l’autre… Retour sur ces contre-vérités autour de la vaccination contre le Covid-19 :

Mauricette n’a pas été vaccinée de force.

Cette résidente de 78 ans, d'un hôpital de Sevran, a été la première vaccinée de France. Contrairement à certaines informations, Mauricette n’a pas appris sa participation à la campagne de vaccination au dernier moment, face aux caméras de toutes les chaînes infos. Dans un extrait diffusé par BFM TV, elle dit bien « ah on va faire avec ça » et non pas « ah faut faire un vaccin ». De faux propos relayés notamment par Florian Philippot. L'Assistance Publique Hôpitaux de Paris confirme avoir respecté le protocole et a même dévoilé que Mauricette « avait demandé à être vaccinée avant même qu'on lui propose » !

Les propos déformés du patron de Pfizer.

Albert Bourla refuserait de se faire vacciner ! Une incroyable affirmation reprise de nombreuses fois sur les réseaux et notamment par Nicolas Dupont-Aignan. En vérité, indique que le PDG de Pfizer a donné une interview à la chaîne américaine CNBC dans laquelle il souhaite « attendre ». Non pas par crainte, mais parce qu'il souhaite respecter le calendrier vaccinal établi par la France. « Il a dit qu'il avait 59 ans et qu'il était en relativement bonne santé, il n'est donc pas tout à fait approprié pour lui de recevoir le vaccin avant d'autres personnes qui en ont davantage besoin » a précisé la chaîne.

Il n’y a pas de « délai de rétractation » pour se faire vacciner.

Dans un courrier, les députés LR Damien Abad et Eric Ciotti s’étonnent des « délais de vaccination en raison d'une consultation pré-vaccinale, associée à un délai de rétractation de 4 jours qui compliquent et allongent inutilement la campagne vaccinale ». Le guide de vaccination contre le Covid-19 en Ephad du ministère de la Santé ne fait pas état d'un délai de rétractation imposé au patient, ni d'une obligation de consentement écrit par ce dernier. Les seules références à un délai à respecter entre la consultation et l'injection du vaccin sont liées à des problématiques logistiques pour acheminer le produit dans les Ephad.

Le vaccin ne modifie en rien notre ADN.

Un fantasme pour les conspirationnistes. « La probabilité que ces séquences s'intègrent dans le génome et créent un désordre provoquant un cancer ou une autre maladie grave est peu plausible. On ne voit pas comment ça pourrait activer d'autres mécanismes pathologiques », indiquait début décembre à La Montagne le « Monsieur Vaccin » du gouvernement, Alain Fischer.

Des aiguilles de sécurité présentées comme de fausses seringues.

Dans une vidéo diffusée par la BBC, un professionnel de santé administre un vaccin dans le bras d'un patient, duquel ne ressort pas l’aiguille ! Cette dernière semble avoir disparu comme par magie. Les complotistes y ont vu une campagne de vaccination grossièrement mise en scène ou carrément bidon avec de fausses seringues… En réalité, le dispositif utilisé est une aiguille de sécurité, qui se rétracte automatiquement dans l’appareil au moment de l’injection. Un système qui est déjà utilisé depuis une dizaine d’années et ce afin de protéger le personnel médical et les patients contre des blessures et des infections.

Le malaise d’une infirmière réinterprété comme un décès.

Alors que Tiffany Dover, infirmière du CHI Memorial Hospital de Chattanooga aux Etats-Unis, s’exprimait devant les journalistes, juste après s’être faite vaccinée, elle fait un malaise. Les antivaccins ont alors immédiatement associé cet incident à la dangerosité du produit. Toujours sans aucune preuve, certains ont même poussé le vice en annonçant que l’infirmière était morte ! Un malaise peut se produire très fréquemment avec n'importe quel vaccin ou injection chez l’Homme. En regardant la vidéo en entier, on peut voir que Tiffany se relève quelques secondes après sa chute et sans aucune perte de conscience.

Sources : Le Parisien et AFP Factuel

 

Retour à l'accueil