La crise de la culture et des commerces en 6 images choc ! (Diaporama) #Nonessentiel
La crise de la culture et des commerces en 6 images choc ! (Diaporama) #Nonessentiel
La crise de la culture et des commerces en 6 images choc ! (Diaporama) #Nonessentiel
La crise de la culture et des commerces en 6 images choc ! (Diaporama) #Nonessentiel
La crise de la culture et des commerces en 6 images choc ! (Diaporama) #Nonessentiel
La crise de la culture et des commerces en 6 images choc ! (Diaporama) #Nonessentiel

On marche sur la tête.


La période que nous traversons donne parfois lieu à des décisions surprenantes du gouvernement. Privations de certaines libertés, notamment avec le couvre-feu et le reconfinement, sans pour autant donner de moyens financiers aux hôpitaux et agir véritablement sur le problème sanitaire…

Mais nous voulions orienter le débat sur la crise qui touche la culture, au sens large, et les commerces. Découvrez des exemples ci-dessous et des images choc dans notre diaporama.

Librairies fermées et rayons livres interdits.

Un coup dur à moins de 2 mois de Noël pour les librairies et plus largement à tous ceux qui proposent un accès à la culture. Précisément les journaux et la papeterie sont autorisés, mais pas les livres. Ni les CD et DVD d’ailleurs, alors qu’ils représentent, en novembre et décembre, 40% des ventes de disques de l’année. Les éditeurs voient rouge, car les exemplaires qui auraient pu être vendus en grande surface ne le seront même pas...

L’aberration la plus flagrante a été vue dans un Monoprix, dans lequel le rayon culturel fermé est situé à proximité directe d’une consigne automatique Amazon Locker accessible sans soucis ! Certes l’enseigne a un partenariat avec eux mais l’image est folle. Tout comme celle prise dans le Géant Casino d’Ajaccio ce week-end, avec une grande banderole rouge annonçant l’interdiction de la vente de livres et disques.

Et au lieu de rouvrir les librairies et rayons culturels, le Premier Ministre a annoncé dimanche soir la fermeture de tous les rayons non essentiels (dont les jouets !), pour éviter toute concurrence déloyale… De plus, Bercy a annoncé une « tolérance » jusqu'à mercredi pour la vente de produits dits « non-essentiels » dans les grandes surfaces… Et aucune mesure appliquées aux sites e-commerce ? Heuresement, certains libraires se sont mis au click & collect.

Une pétition a été lancée par le Syndicat National de l’Édition phonographique (SNEP), l’Union des Producteurs phonographiques Français Indépendants (UPFI) et la Fédération des éditeurs de musique indépendants en France (EIFEIL) à destination du gouvernement.

Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle.

Article 27 de la Déclaration universelle des droits de l’homme

Des films reportés et des affiches réadaptées.

Les distributeurs ciné tentent de sauver leurs long métrage, contraint d’être repoussés avec la fermeture des cinémas. Certaines affiches ont été actualisées et donnent alors rendez-vous aux spectateurs à la réouverture des salles. Comme le film Miss, qui devait déjà sortir en mars…

Burger King soutient la concurrence.

Le fast-food a diffusé un communiqué inattendu sur les réseaux sociaux et dans la presse. L’accroche provocatrice « Commandez chez McDo » invite tout simplement les français à commander dans tous les restaurants rapides pendant le reconfinement. Un joli coup de communication de Burger King qui n’est pas sans rappeler celles du printemps dernier, lors du premier confinement :

Retour à l'accueil