Displate est-il un voleur d’art ? #CollectYourPassions

Un pillage géant.


Le célèbre site de tableaux en métal est épinglé par plusieurs artistes. Ces derniers s’estiment s’être fait voler des illustrations par des membres de Displate. Des créations pompées ou très inspirées qui servent même à faire la promotion du site e-commerce sur Facebook. Malgré de nombreux signalements, les auteurs continuent de vendre sans scrupules d’autres œuvres qui ne leur appartiennent pas.

C'est devenu un classique, si votre image a une audience, elle sera plagiée sur Displate. […] Que vous soyez artiste ou client, Displate est un site poubelle qui ne se soucie d'aucune notion d'art et de qualité.

Sylvain Sarrailh, directeur artistique et artiste conceptuel

De son côté, Displate conseillerait aux artistes victimes de vol d'images de tout simplement… ouvrir un compte chez eux ! Et quand bien même, il y a un problème : l’algorithme qui valide les visuels proposés retoque les originaux, parce qu’une ou plusieurs contrefaçons sont déjà en ligne. Forcément la qualité des impressions de ces artwork plagiés en grand format serait mauvaise et la déception de certains clients grandirait.

Enfin le principe de rémunération serait très parlant sur les pratiques de Displate. Un artiste qui y vend des œuvres touche seulement 9% du prix de vente, tandis des liens d'affiliation peuvent faire gagner 40% ! A condition que les liens affiliés fonctionnent correctement, car il existe même une pétition depuis plusieurs mois pour dénoncer cela.
 


Source : Twitter Sylvain Sarrailh et Irisvel

Retour à l'accueil