Winamax Sport retire un tweet polémique ! #Winamax

Le site de pari sportif en ligne a été menacé d'être suspendu.


« On prend l’Europe on l’encule à deux ». Winamax Sport a tweeté cette phrase après la qualification de l'OL et du PSG en Ligue des champions le 15 août dernier. La marque détournait alors des paroles du groupe de PNL, visuel parodique à l’appui. Mais pour certains l’insulte homophobe est beaucoup trop forte.

Et cela n’a pas échappé à certains journalistes et politiques, comme la ministre des Sports Roxana Maracineanu ou encore la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno. La députée LRM de l'Ain a demandé, dans une lettre adressée au Premier ministre, le retrait du message, pour manque d’éthique, et sous peine de sanction.

Je suspecte Winamax de profiter d’un buzz médiatique, généré par lui-même, sur la base de propos homophobes pour augmenter les prises de pari. […] Je demande la suspension pure et simple de l'autorisation de proposer des paris sportifs en France pour cet opérateur.

Olga Givernet dans un courrier adressé au Premier ministre, Jean Castex

Winamax Sport a donc retiré son tweet polémique le 18 août. Pour certains internautes, cette censure à la suite de menaces de politiques est insupportable. D’autres pensent qu’il y a carrément « deux poids, deux mesures » lorsqu’ils comparent à d’autres faits bien plus graves mettant en cause des femmes et des hommes politiques…

De son côté, l’Autorité Nationale Des Jeux a balayé le courrier de la députée. Dans un communiqué de presse, elle affirme que « la communication en cause n’est pas susceptible, en l’état, d’être considérée comme un manquement de cet opérateur à ses obligations ». L’ANJ rappelle qu’une suspension d’autorisation doit faire l’objet d’une procédure respectueuse des droits de la défense. Toutefois, l’autorité s’étonne de cette stratégie publiciataire, mêlant « un groupe de Rap français disposant d’une très forte audience chez les jeunes publics et notamment les mineurs » avec « l’incitation au jeu » que doivent contrôler les opérateurs et soutien ainsi le retrait du message.

Retour à l'accueil