La rentrée très compliquée de Carrefour ! #Carrefour

Ils n’ont pas eu le droit au meilleur...


Les scandales se sont multipliés ces dernières semaines autour de l’enseigne, dans le monde entier. Des agissements d’employés ou de prestataires qui ont dégradé l’image du géant de la grande distribution : un cadavre caché dans un magasin au Brésil, des invendus déchargés dans des forêts en France, des bananes déjà épluchées vendues sous plastique en Algérie, … Sansure vous dit tout sur les derniers couacs chez Carrefour :

Au Brésil, un cadavre caché sous des parasols !

Un employé est mort d’une crise cardiaque dans un supermarché Carrefour à Recife, le 14 août dernier. Mais son corps a simplement été caché par des parasols, alors que le magasin était resté ouvert aux clients ! Une image choc, qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, à laquelle le groupe a réagi. Ce dernier a présenté ses excuses, notamment à la famille de la victime, et a admis une « forme inadéquate » : « L’entreprise a eu tort de ne pas fermer le magasin immédiatement après les faits, dans l’attente du service funéraire ». Carrefour a assuré qu’après le décès, la consigne était de ne pas déplacer le corps.


En France, des invendus en pleine nature !

Des centaines de produits périmés se sont retrouvés mi-août dans la forêt de Mormal, dans le Nord. Des invendus majoritairement de la marque Carrefour qui laissent peu de doute sur leur propriétaire. L'association Mormal Forêt Agir, qui a porté plainte, a indiqué que l’enseigne mène une enquête interne afin d’identifier les responsables de cette décharge illégale. Et alors qu’un autre dépôt a été retrouvé un peu plus bas, à Estrun, un homme d’une quarantaine d’année s’est présenté aux enquêteurs. Il devait livrer ces produits à une association qu’il n’a pas réussi à localiser... Le groupe Carrefour a également décidé de porter plainte.

En Algérie, des bananes épluchées !

Afin d’écouler des fruits légèrement abimés, certains supermarchés les proposent en barquette à prix bas. Dans les rayons d’un magasin Algérien, une internaute s’est étonnée de trouver des bananes déjà épluchées sous plastique ! Une image choc à laquelle Carrefour a répondu : « Dès le signalement, nous avons immédiatement demandé à notre partenaire de retirer les produits des rayons. Un rappel a été fait pour que cela ne se reproduise pas. »

Retour à l'accueil