La campagne choc des Notaires de la Gironde ! #Notaires

Une provocation assumée.


« A la rentrée, il n'y a pas que les enfants qui vont retrouver leur maîtresse ». C’est l’accroche de la dernière campagne des Notaires de la Gironde depuis quelques jours. Sur les réseaux sociaux, les réactions sont assez mitigées : entre les félicitations pour l’humour et les accusations de misogynie. Une campagne clivante qui permet surtout d’ouvrir le débat sur un tabou dans la vie des Français…

Dans la mesure où nous sommes tenus au secret professionnel, nous recevons très souvent les confidences des conjoints ou des partenaires, et en qualité de spécialistes en droit de la famille, nous les alertons sur les incidences sur leur vie amoureuse, c'était le sens de cette campagne.

Matthieu De Tapol, le vice-président de la Chambre, à France Bleu

Retour à l'accueil