5 choses que nous ne saviez peut-être pas sur Philippe Etchebest ! #TopChef

On vous lâche tout sur celui qui ne lâche rien.


Chef étoilé, meilleur ouvrier de France, à la tête d’un restaurant à Bordeaux, plusieurs émissions de télé, un programme Mentor en ligne, … et une grande gueule, devenue sa marque de fabrique ! Philippe Etchebest est désormais une figure incontournable et populaire de l’univers de la cuisine. Même pendant la crise du coronavirus, il est l’une des voix qui porte les métiers de bouche et les restaurateurs face à Emmanuel Macron.

Mais connaissez-vous les petites histoires qui se cachent derrière le Chef charismatique ? Enfance, anecdotes, rencontres, télé, … On lève le voile sur celui qui ne lâche rien, à travers notre sélection de 5 choses que nous ne saviez peut-être pas sur Philippe Etchebest.

1. À l’âge de 7 ans il était déjà dans la cuisine avec son père.

Employé d’un restaurant, son père lui fait éplucher des légumes. « Le patron me donnait une pièce de 5 francs pour que j’achète une boite de Lego. J’ai continué pour ça au début. » précise Philippe Etchebest. Ce dernier sera vraiment aux fourneaux, au moins chaque week-end, quand son père ouvre son propre restaurant à Bordeaux en 1979. C’est aussi parce qu’il a passé beaucoup de temps à travailler avec son père qu’il en est là aujourd’hui.

2. Il était amateur de maquettes.

Je faisais des moulins en mie de pain. J’étais un amateur de maquette, j’en faisais jusqu’à 4 heures du matin. La délicatesse, déjà ma touche féminine.

Philippe Etchebest dans Le Parisien

3. Le premier repas avec sa femme était au McDo.

C’est sur un marché de Toulouse qu’il a rencontré Dominique, sa femme depuis 25 ans. Fille de charcutier, elle reçoit du Chef des roses en chocolat qu’il a fabriqué. Puis ils s’organisent un tête à tête en amoureux dans un McDonald’s !

4. Sa première expérience en hôtellerie a été un cauchemar.

Le Château des Reynats c’était un coup de bluff : on ne connaissait rien à l’hôtellerie. On cachait les trous des nappes avec des pierres façon déco. Le comptable piquait dans la caisse. Les eaux d’égout remontaient vers les cuisines. Je devenais fou. Tout ce à quoi je me confronte dans mes émissions, je j’ai vécu. Je sais ce que c’est de mettre les mains dans la merde. C’est pour ça que mon discours est aussi fort.

Philippe Etchebest dans Le Parisien

5. Il ne voulait pas faire de télé.

Quand M6 vient le chercher pour faire Cauchemar En Cuisine, c’est électrique ! Le chef n’a pas apprécié qu’on le brosse dans le sens du poil, avant même qu'on lui présente le projet. Après avoir d’abord refusé, il regarde la version originale anglaise, incarnée par Gordon Ramsay. Un voisin, car aujourd’hui les établissements des deux chefs se font face à Bordeaux ! Philippe Etchebest finit donc par signer le contrat de M6, mais à une seule condition : « de ne pas tricher avec les images », c’est-à-dire de ne pas rejouer des scènes.

M6 me disait : "On cherche un chef, quelqu'un de charismatique comme vous". Alors ça, c'est le truc... Je leur ai dit : "Attendez, vous ne me connaissez pas, je ne vous connais pas, ne commencez pas à me beurrer la raie, ça ne sert à rien !

Philippe Etchebest dans Le Tube sur Canal+

Retour à l'accueil