Uniqlo supprime une publicité polémique en Corée du Sud ! (vidéo) #Uniqlo

Un trou de mémoire qui fait tâche.


L’enseigne d’habillement est au cœur d’une polémique avec sa dernière publicité. Le spot montre Iris Apfel, 98 ans, en train de discuter avec la créatrice américaine Kheris Rogers, 13 ans. La jeune fille lui demande comment elle s’habillait quand elle était adolescente. L’icône de la mode répond alors : « Oh mon Dieu. Je ne me souviens pas de choses aussi lointaines ! » Mais le sous-titre a été simplifié en : « Je ne me souviens pas de ce qui s’est passé il y a plus de 80 ans ».

Une nation qui oublie l’histoire n’a pas d’avenir. Nous ne pouvons pas oublier ce qui s’est passé il y a 80 ans et dont Uniqlo s’est moqué.

Un internaute sur Naver, le plus grand portail en ligne de la Corée du Sud.

Une petite phrase qui a de lourdes conséquences.

Mais problème, en 1939 la Corée du Sud était une colonie japonaise. Un sujet très délicat pour les Sud-Coréens, surtout venant d’une marque japonaise ! Conséquences : un large boycott des produits japonais a été annoncé sur les réseaux sociaux.

Uniqlo, souvent accusé de faire passer des messages politiques et qui compte 186 magasins en Corée du Sud, rejette les accusations et affirme avoir ainsi sous-titré cette pub pour mettre en évidence l’écart d’âge entre les personnes. Mais aussi pour souligner que ses vêtements sont destinés à toutes « les générations ». La marque a retiré cette publicité du pays afin de limiter la polémique :

Retour à l'accueil