Clash entre Pascal Soetens et Pascal Maquin ! #éducateur

Quand les Grands Frères ne se supportent plus.


Invité sur Non Stop People mardi dernier, Pascal Soetens a fait part de ses difficultés financières. Le Grand Frère, qui a parallèlement ouvert une salle de sport dans l'Oise, n’a effectivement plus de tournage prévu pour C8. Son statut d’intermittent du spectacle ne lui permettant plus de vivre, Pascal fait des extras, comme par exemple une tournée avec la Sécurité Routière pour faire gagner un permis de conduire à un jeune. Il a aussi lancé un appel à Cyril Hanouna afin qu’il le recrute dans TPMP, en vain.

Comme je suis intermittent du spectacle, mon contrat étant terminé, on doit faire un nombre d'heures pour toucher le chômage […] Je n'ai plus le nombre d'heures suffisant, donc aujourd'hui je suis à 441 euros ! […] Le fait de cumuler me fait un petit salaire de 1500 euros par mois.

Pascal Soetens

Mais ces propos larmoyant n’ont pas touché l’autre Grand Frère, Pascal Maquin. Ce dernier qui officie sur TFX, n’a pas du tout apprécié les déclarations de Pascal Soetens et règle ses comptes dans plusieurs messages sur son compte Twitter. L’accusant d’usurper son métier d’éducateur spécialisé et de l’avoir balancé dans les médias, Pascal Maquin l’enfonce sans ménagement :

Un exemple à ne pas suivre pour les jeunes. Usurper un métier, faire de la propagande auprès des jeunes pour des paris sportifs, mascotte de fête foraine et enfin pleurer le dieu Hanouna. Dire que ce gars m’a pourrit dans les médias, quelle déchéance. […] Il est « prof de sport » et encore diplôme depuis peu. Ayant été éducateur spécialisé titulaire d’un DEES en effet il est sauvé par le montage car il fait n’importe quoi. […] Je fais juste un constat après que l’on m’ai traité de copie low-cost pendant qq année aujourd’hui on constate le résultat. […] Je ne me moque pas des difficultés financières d’un homme personne n’est à l’abri. En revanche les propos sont très limites. PLGF est une émission mal payé au regard de la TV mais au regard d’un employé c’est du luxe.

Pascal Maquin

Retour à l'accueil