Les dessous du Culte : The Mask ! #DessousCulte

« Splendiiiiide ! »


Les Dessous Du Culte ce sont des articles 100% anecdotes avec des révélations sur des moments du petit et du grand écran ou des faits médiatiques très connus. Vous pensiez connaitre ces images et ces séquences culte, mais la réalité en coulisses a été toute autre… Pour ce 14ème dossier nous vous proposons de revenir sur le film The Mask.

Sorti il y a tout juste 25 ans, la comédie a propulsé les carrières de Jim Carrey et Cameron Diaz. Mais connaissez-vous les secrets cachés derrière le célèbre masque vert ? D’abord The Mask aurait dû être un film d’horreur. En effet, il est basé sur le comics Dark Horse, qui a un thème très sombre et très violent. Son réalisateur Chuck Russell avait été repéré pour avoir tourné auparavant « Freddy 3 ». Enfin, dans le script de départ, le personnage de Jim Carrey devait tuer des gens, avec une hache, quand il portait le masque vert. Beaucoup moins drôle forcement !

L'aspect visuel du comics m'intéressait beaucoup, et en même temps, je voulais créer une nouvelle série d'horreur. (...) Nous avons donc d'abord cherché à adapter The Mask sous la forme d'un film d'horreur.

Chuck Russell dans le Hollywood Reporter en 2016

Mais c’est Jim Carrey qui a inspiré et aidé à convaincre l’équipe du film d’en faire une comédie loufoque. Le visage élastique et les grimaces du comédien ont permis à Chuck Russell d'économiser sur les effets numériques et de prendre un virage assumé vers le cartoon. L’acteur a aussi travaillé son texte avec les énormes dents du masque, afin que son personnage ne soit pas muet comme initialement prévu. Pour les décors aussi des astuces sont trouvées. Ainsi le garage où Stanley Ipkiss va chercher sa voiture en réparation est aussi le Q.G. des membres de S.O.S. Fantômes.

Dis à Scarlett que ce n'est pas l'cadet de mes soucis.

Jim Carrey fait référence à la célèbre réplique d'Autant en emporte le vent

The Mask distille de très nombreuses références à d’autres films, des stars et des moments de télé : Tex Avery, Qui veut la peau de Roger Rabbit, les remerciements de Sally Field aux Oscars en 1984, L'inspecteur Harry, Autant en emporte le vent, Le Fugitif, Elvis Presley, la publicité pour l'Alka Selzer qu'avait tournée Jim Carey, etc. Autant de clins d’œil et de répliques qui ont aidé le long métrage à devenir culte.

En 1994, la comédie se classe en 4ème place au box-office mondial ! Un succès qui se traduit en France par près de 4 millions de spectateurs en salles. Les spécialistes cinéma estiment que The Mask a été une base solide pour produire des films déjantés comme Deadpool.

Source : BFM TV

Retour à l'accueil