UFC-Que Choisir dénonce les méthodes sur les foires et salons #arnaques

Fenêtres, photovoltaïque et fraudes.


Dans son numéro du mois d’avril, le magazine des consommateurs a enquêté sur les professionnels de la rénovation énergétique. Ainsi, les associations locales de l’UFC-Que Choisir ont visité, avec la méthode du client-mystère, 157 stands de fenêtres sur des foires et salons, ainsi que 291 magasins d’enseignes en France. Après étude des devis et comparaison des prix, leur conclusion démontre des pratiques désastreuses…

La galère pour avoir un devis.

UFC-Que Choisir annonce que près de 6 professionnels sur 10 (58 %) ont refusé de remettre un devis à l’issue de l’entretien avec un consommateur. Un vrai problème sur une foire car la loi ne prévoit aucun droit de rétractation. Et quand le devis est remis, le prix proposé pour des travaux identiques varie du simple au quadruple pour les fenêtres (de 4 400 à 18 500 euros) et du simple au triple pour le photovoltaïque (de 2 000 à 7 000 euros par kWc2).

Festival d’inexactitudes qui dissimulent des fraudes.

Le discours des vendeurs est parfaitement rodé sur les foires et salons. Mais pour certains, leur raisonnement et leurs conseils tiennent plus du tour de magie que du calcul selon l’association ! Au final les consommateurs peuvent se retrouver dans une situation plus que compliquée.

  • 25 % des vendeurs ont proposé aux enquêteurs des fenêtres moins efficaces que l’étalon en matière de performance thermique.
     
  • 16 % des commerciaux ont promis une baisse drastique de leur facture énergétique… sans même avoir visité le logement !
     
  • 18 % des professionnels ont sous-estimé le coût réel des travaux en prétendant à tort que les foyers étaient éligibles à diverses aides de l’État.
     
  • 21 des 60 stands de photovoltaïque visités affichent le label public Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) alors que c’était faux. Un mensonge qui peut priver le consommateur du crédit d’impôt.
     
  • Plus des trois quarts des exposants en foires (82 %), toutes activités confondues, n’ont pas affiché sur leur stand l’impossibilité de se rétracter pour le consommateur lors de ce type de manifestation.

UFC-Que Choisir interpelle la DGCCRF sur la nécessité de contrôler le respect par les professionnels qui exposent en foires et salons de leurs obligations légales. L’association exige des pouvoirs publics un cadre juridique enfin efficace, sur le RGE, les obligations des professionnels de la rénovation énergétique, de mettre en place des experts indépendants capables de coordonner les travaux et d’accompagner les consommateurs et enfin que le droit de rétractation soit accordé sur les foires et salons.

Retour à l'accueil