L’État a-t-il censuré ce photomontage de Macron en Pinochet ? #censure

Le détournement de trop.


C’est un photomontage choc qui a circulé sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines. Une comparaison entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe à Pinochet et l'un de ses généraux. Mais en haut lieu, ce visuel n’a pas du tout fait rire.

Ainsi, l’Office Central de Lutte Contre La Criminalité Liée aux Technologies de l’Information (OCLCTIC) a demandé auprès de Google le retrait de ce contenu le 14 janvier dernier. Comme le prouve le site Lumen Database, un projet de recherche de l’université américaine Harvard, notamment financé par Google, qui recense toutes les demandes de suppression de contenus que reçoivent Google+, Twitter ou encore Facebook.

Malgré la demande, le visuel litigieux est toujours en ligne.


Pourtant, l’OCLCTIC a pour mission principale de lutter contre les infractions liées « au terrorisme et à la pédopornographie » ou aux contenus illicites signalés par les internautes. Précédemment, les autorités françaises avaient surtout agi dans des cas d’atteinte à la dignité des personnes, comme en 2015 pour demander la suppression des photos de l’intérieur du Bataclan après l’attentat.

Dans le cas de ce détournement photographique, aucun détail n’a été fourni pour justifier sa suppression et est donc toujours en ligne... L’autre problème, c’est que grâce à cette tentative de censure, l’image a été vue davantage sur les réseaux sociaux, vous savez ce qu’on appelle l’effet Streisand

Retour à l'accueil