Les confidences de Jean Dujardin (vidéo) #Tdialogue

L’acteur était présent au Télérama Dialogue, Sansure aussi !


Lundi dernier avait lieu la 6ème édition de Télérama Dialogue, un festival de rencontres culturelles, au Théâtre du Rond-Point à Paris. Nous y avons croisé de nombreux artistes dont Aïssa Maïga, Yassine Belattar et Eddy de Petto, mais nous avons surtout assisté à l’entretien de Jean Dujardin.

« Je m’éclate en France et je compte bien continuer. »

Une interview intimiste, réalisée par Guillemette Odicino, la chef de rubrique cinéma chez Télérama, au cours de laquelle l’acteur est revenu sur les films phares de sa carrière, mais également des aspects plus personnels comme lorsqu’il a évoqué l’école. C’est d’ailleurs le seul sujet sur lequel Jean Dujardin pourrait avoir des choses à montrer en tant que réalisateur. Il s’est notamment confié sur sa peur d’aller à l’école lorsqu’il avait 8 ans. Mais il restait la tête haute, sans montrer sa sensibilité ni ses larmes, se contentant de dessiner, puis de viser les cours de théâtre.

« OSS 117 est un abruti prétentieux, bref un Français ! »

Aujourd’hui, l’acteur essaie d’aller de plus en plus vers des rôles sans masque et plus sensibles. Mais il n’a pas de plan de carrière, ne calcule pas ses choix de films. Pourtant celui qui a très souvent interprété des personnages d’obsessionnels, comme la vague inexistante pour Brice de Nice ou encore la chirurgie esthétique dans I Feel Good, aime sérieusement jouer des rôles de « cons ».

« Qu’est-ce qu’on le paye cet Oscar ! Il n’était pas pour moi ce truc là… »

Toutefois, son Oscar pour The Artist a été pour lui un handicap pour les trois années qui ont suivi. En France, la presse et le milieu du cinéma lui ont prêté un train de vie de dingue et des ambitions qu’il n’envisageait même pas. Finalement son « putain » très français lorsqu’il reçoit le prix en est le meilleur exemple : celui d’un acteur qui préfère son pays « fromage – pâté – vin » à l’Amérique et ses acteurs « tout en plastique ».

« Je refuse les projets de cinéma basés sur une histoire de couple. »

La première lecture du script de OSS 117, l’image des français aux États-Unis, son avis sur son parcours, l’avant-première ratée de OSS 117, les désagréments de l’Oscar et sa réponse avec Brice de Nice 3, ses secrets pour un bon fou rire de cinéma, son envie de revenir au théâtre avec une troupe, … Découvrez 10 minutes de confidences de Jean Dujardin :

Retour à l'accueil