L’Etat va censurer les avertisseurs radars #police

Les contrôles d’alcoolémie et de drogue ne seront plus notifiés.


Le Comité interministériel de la sécurité routière a tranché. Les outils d’aide à la conduite et les avertisseurs de radars, comme Coyote et Waze, n’indiqueront bientôt plus les contrôles policiers dans certains périmètres et dans des cas bien précis. Une mesure désormais incluse dans l’avant-projet de future Loi d’orientation des mobilités, selon le magazine Auto Plus.

En clair, en cas de contrôle d’alcoolémie, de stupéfiant, d’alerte enlèvement ou terroriste, les avertisseurs seront censurés, dans un rayon de 20 kilomètres et pendant une durée allant de 3 à 24 heures. Plus précisément un brouillage de 3 heures pour des opérations de dépistages, mais de 24 heures pour des barrages filtrants. Normalement les radars fixes, les accidents ou encore les bouchons continueront d’être signalés pendant ces black-out. Cette loi devrait entrer en vigueur début 2019.

Retour à l'accueil