Les panneaux des Oscars censurés par l’artiste Sabo #Oscars

L’Académie voit rouge.


Le provocateur a ainsi recouvert plusieurs panneaux publicitaires d’Hollywood, dans la nuit de mardi à mercredi, qui faisaient la promotion des Oscars. A la place, s’affichent des messages qui attaquent violemment l’industrie du cinéma et ses derniers scandales : « Et l'Oscar du plus grand pédophile va à ... », « Nous savions tous et toujours pas d'arrestations », et « Nommez les noms sur scène ou fermez votre gueule ! ».

Un acte choc signé Sabo, qui s’est inspiré du film « Three Billboards, les panneaux de la vengeance », en compétition et favori aux Oscars. Dans ce film, une mère, dont la fille a été violée et tuée, va louer des panneaux publicitaires en inscrivant « Violée pendant son agonie », « Toujours aucune arrestation » et « Pourquoi, Chef Willoughby ? ». L’artiste de rue américain, proche du mouvement d'extrême droite Alt-Right, s’en prend régulièrement 7ème art et aux politiques américain.

Retour à l'accueil