Les raisons pour lesquelles les NRJ Music Awards 2017 s’essoufflent ! #NMA2017

Internationaux toujours primés, résultats orientés, chanteuses absentes…


Samedi dernier se déroulait la 19ème cérémonie des NRJ Music Awards, depuis le Palais des Festivals de Cannes. La soirée reste un évènement musical de référence, que beaucoup de télé et de radio ont tenté d’imiter sans succès. Mais avec peu d’artistes internationaux, un cruel problème de parité avec un manque de chanteuses et des résultats connus d’avance, l’évènement musical s’essouffle d’année en année. Preuve de plus, les audiences s’effritent, avec 5 millions de téléspectateurs cette année, soit 300 000 téléspectateurs de moins à chaque édition. Espérons que pour les 20 ans de la cérémonie l’an prochain, NRJ et TF1 redoublent d’effort pour offrir un véritable show, enfin digne de rivaliser avec les évènements musicaux américains.

Peu d’artistes internationaux

Le casse-tête majeur de la production est de faire venir des artistes internationaux aux NRJ Music Awards. Et même si la radio a une force de frappe importante avec sa présence à travers le monde et s’y attelle parfois plus d’un an avant la cérémonie, ce n’est jamais gagné. Cette année Ed Sheeran, Rag'n'Bone Man, The Weeknd, Bono et Sam Smith avaient fait le déplacement et sont tous repartis avec un Award, à l’exception de Sam. Taylor Swift, Katy Perry, Adam Levine et Miley Cyrus pourtant sollicités n’ont pas répondu favorablement au coordinateur de la cérémonie. Et même en cas de confirmation d’une star, des imprévus, des retards et des exigences peuvent remettre en cause leur présence sur scène. Charlie Puth a ainsi planté la cérémonie, tombé malade cette semaine.

On a essayé d’avoir Taylor Swift, mais on a eu que très peu d'écho de la maison de disque américaine. L’exclusivité est réservée pour les Etats-Unis. Son album sort le 10 novembre et une télévision est prévue pour le jour-même. […] Cette année, on voulait à nouveau Katy Perry, car elle a quelques jours libres dans sa tournée américaine, mais elle a les auditions de American Idol au même moment. […] Même chose pour Adam Levine et Miley Cyrus dans la version américaine de The Voice. On avait déjà eu ce problème également avec Pharell William par le passé.

Jacques Grimal, coordinateur de la cérémonie depuis sa création à Télé Loisirs

Un manque de chanteuses

Où sont les femmes ? C’est la question que l’on s’est posé en regardant les artistes qui se sont produits pendant la soirée. Seules Louane et Santa du groupe Hyphen Hyphen ont interprété des titres sur scène. Pire, la catégorie Artiste Féminine Francophone de l'Année voyait concourir seulement 5 nommées, au lieu de 6 pour les autres catégories. L’une des absente, Marina Kaye, a trouvé une bonne raison pour expliquer sur Twitter le fait qu’elle n’ait pas été invitée : parce qu’elle n’est pas « une artiste TF1 ». Pourtant en 2015 la chanteuse, révélée sur M6 dans La France un Incroyable Talent, avait été nommée à deux reprises et avait interprété son tube « Homeless » aux NRJ Music Awards.
 

Des résultats connus d’avance ?

Au vu de la communication orchestrée par NRJ et TF1 il était assez facile de deviner les lauréats francophones. S’il est aisé d’écrire cela une fois les résultats connus, c’est surtout parce que c’est encore plus flagrant. Ainsi lors de l’annonce à la presse de l’ouverture d’une catégorie, deux visuels promotionnels étaient fournis. Et forcé de constater que pour les Awards féminins et masculin francophone c’était visiblement très orienté… Des favoris assumés ou une simple coïncidence ?

Retour à l'accueil