Clash autour du reportage de Complément d’Enquête consacré à Goldman ! #CDenquete

Accusations sur le choix de l’angle du documentaire.


Diffusé le jeudi 16 novembre dernier sur France 2, Complément d’Enquête s’est intéressée à la vie du discret Jean-Jacques Goldman. Dans « Goldman Confidentiel », proches et anciens collaborateurs ont apporté leurs témoignages afin de se faire une idée précise de la personnalité du chanteur.

D’autres se sont abstenus de participer au reportage, à l’image de Sorj Chalandon, journaliste au Canard Enchaîné et ami de l’artiste. Invité ce mercredi matin au micro d’Europe 1 chez Philippe Vandel, il s’est lâché au sujet des journalistes de Complément d’Enquête qui ont poursuivit Goldman devant sa maison.

C’est absolument dégueulasse. J’en ai parlé avec lui, il m’a dit : « ils sont venus, ils ont commencé à roder, ils ont interrogé mes voisins, ils ont sonné. Je leur ai gentiment dit que je n’avais pas envie de parler, donc ils ont dit que je n’avais pas ouvert ma porte ce qui est faux. Ensuite je me suis senti comme un trafiquant de drogue, comme un voyou, comme un truand. Filmé en caméra caché, je gerbe. Je suis désolé pour vous, les journalistes, mais vous devriez avoir honte. » J’ai honte. […] Qu’on le laisse tranquille. Il se casse, il élève ses enfants, etc. En plus Goldman ça fait pas un peu juif ? Y’a pas un peu de sous ? Il y a tout cela qui tourne... Donc c’est un type que je respecte, il s’en va, il a envie de faire autre chose, et bien y aller en caméra cachée pour être sûr que ce qu’il fait c’est bien légal, c’est un peu dégueulasse.

Sorj Chalandon sur Europe 1

C’est sur Twitter qu'a choisi de répondre Thomas Sotto, le présentateur de Complément d’Enquête :
 

Retour à l'accueil