Jean-Marie Bigard se paye les impôts ! #clash

"Fédération Internationale de Sodomie Citoyenne".


Dans une vidéo postée sur son compte twitter, l’humoriste a vivement taclé l’administration fiscale, non sans humour. Jean-Marie Bigard a rebaptisé le fisc avec sa propre définition : "la Fédération Internationale de Sodomie Citoyenne". Un gros coup de gueule contre les impôts qu’il compte bien poursuivre sur scène, puisqu’il annonce préparer un sketch dédié baptisé «Fisc fucking» pour son prochain one man show !

Si son message a reçu le soutien de ses fans, d’autres internautes l’ont vivement critiqué. Certains soulignant que Bigard gagnait très bien sa vie, d’autre sa proximité avec l’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy, ou encore son manque de solidarité, pour quelqu’un qui a été hospitalisé l'année dernière (pour une septicémie et divers problèmes de santé) dont les médecins sont payés notamment grâce à l'argent des impôts.

Un point de vue que ne partage évidemment pas Bigard. Invité à réagir sur l’antenne de RMC ce jeudi, l’humoriste et gérant de sa société de production en a remis une couche, tout en affirmant ne rien avoir tenté pour diminuer ses impôts :

Je suis là pour dire haut et fort ‘j’emmerde mon contrôleur fiscal’ ! Les autres ne peuvent pas le dire, ils ont peur, mais comme je suis une grande gueule ça détend tout le monde. […] Pour tous les petits connards qui me gueulent dessus, qu’ils le sachent, je paye mes impôts. J’ai payé par millions et par millions à la belle époque et maintenant, alors que je suis beaucoup moins riche, pour ne pas dire plus du tout. Non seulement, je ne suis jamais parti et je n’ai jamais défiscalisé à l’étranger. Je n’ai pas acheté de bateau dans les îles. Je n’ai rien tenté pour diminuer mon impôt. Et je me retrouve donc dans la position de la petite PME qui paye 35%. Contre la très grosse société, qui est bardée d’avocats et de fiscalistes, qui arrive à optimiser ses gains au point de payer que 7% d’impôts. […] On dit que les impôts paient notre Sécurité Sociale et nos hôpitaux, mais pas du tout ! Les sommes perçues par les impôts sur le revenu servent en grande partie à payer les mecs qui sont-là pour nous prélever. Et nous péter les couilles ! Si on supprimait tout on ne perdrait pas grand-chose…

Jean-Marie Bigard sur RMC

Retour à l'accueil