TPMP en pleine polémique avec une séquence jugée homophobe ! (mis à jour) #Hanouna

Cyril Hanouna termine mal la semaine de lutte contre l’homophobie.


L’animateur de Touche Pas à Mon poste est accusé d’homophobie après une séquence en direct jeudi soir sur C8 dans TPMP Radio Baba, dans laquelle il a piégé des personnes qui ont répondu à une fausse annonce de rencontre, publiée par la production sur le site Viva Street. Cyril Hanouna s’est entretenu par téléphone, avec une voix efféminée, avec des conquêtes intéressées, finissant le plus souvent par un fou rire avant de leur raccrocher au nez. Alors qu’il procède à cette mauvaise blague en arborant le ruban bleu du Refuge, il n’indique pas à l’antenne qu’ils ont été victime d’un canular.

De nombreux téléspectateurs ont saisi le CSA suite à la diffusion de l’émission, et le Conseil a indiqué avoir reçu plus de 2 750 signalements ce vendredi à 16h30. Les réactions les plus vives ne manquent pas, notamment sur twitter où le mot clé « Hanouna » était très mentionné sur le réseau au sujet du dérapage. Alors qu’il y avait un véritable silence radio sur les réseaux sociaux de l’animateur, il a d’abord été contacté par l’Express puis par le blog de Morandini, et s’est défendu de tout homophobie dans son émission TPMP Radio Baba :

Il n'y aura jamais aucune séquence homophobe dans mes émissions ! Bien au contraire, je suis le plus fervent défenseur du Refuge, dont j'ai défendu la cause depuis le début de la semaine, et encore dans l'émission, pour la semaine contre l'homophobie à l'école. [..] Je ne souhaite pas entrer dans ces polémiques.

Cyril Hanouna à l’Express

Franchement, je suis très triste et très peiné par toutes ces accusations. L'homophobie, c'est tout ce que je combats depuis des années, comme la xénophobie, le racisme, la misogynie... Et aujourd'hui, me traiter d'homophobe me rend vraiment triste. C'est une séquence que j'ai faite des centaines de fois à la radio sur Virgin ! Personne n'avait rien trouvé à redire, c'était le "messager de l'espoir" et cela faisait rire tout le monde. Et aujourd'hui, comme par hasard, on trouve que c'est homophobe.

Cyril Hanouna à Morandini

Hanouna se défend, l’association se désolidarise.

Mais les internautes pointent du doigt son prétendu soutien à l’association. D’ailleurs ladite association se dit « consternée et particulièrement choquée » et a annoncé avoir porté plainte. Le Président de l’association Le Refuge, Nicolas Noguier, enfonce le clou en affirmant que « Cyril Hanouna a franchi la ligne jaune » !

La première fois qu'il a tenu des propos homophobes dans son émission, nous lui avions laissé le bénéfice du doute, mais aujourd'hui, c'est terminé. […] en regardant la séquence diffusée hier soir, j'ai eu mal au cœur. Il n'a pas changé. […] Peut-être qu'il s'est servi de nous pour redorer son image, mais à l'époque ça ne me semblait pas être le cas. Ce qui est sûr, c'est que cela avait eu une dynamique très positive sur ces jeunes. Le soir-même, on avait reçu une dizaine de coups de fil de jeunes gens en détresse qui nous ont connus grâce à Touche pas à mon poste. Il ne faut pas oublier que les auditeurs d'Hanouna sont surtout des adolescents et qu'il a une immense audience sur les jeunes. […] On sera toujours là pour échanger, on est évidemment ouvert au dialogue. Mais on va lui demander de ne plus porter le ruban bleu pour l’instant.

Le Président de l’association Le Refuge, Nicolas Noguier à l’Express

Dans l’émission d’hier soir, l’animateur est revenu sur la polémique, admettant du bout des lèvres que si « certaines personnes se sont plaintes, cela a dû les blesser, et qu’on a commis une erreur quelque part […] une maladresse, on ne s’est pas rendu compte d’un truc… ». Soutenu par ses chroniqueurs, qui estiment que cette polémique est un faux procès, Benjamin Castaldi souligne le contexte compliqué, et finalement inquiétant, dans lequel on ne peut plus rire de tout. Emilie Lopez, la rédactrice en chef de l’émission a livré un témoignage émouvant, tout en rappelant les actions contre l’homophobie effectuées par Cyril Hanouna à l’antenne et hors antenne.

Joël Deumier, président de SOS Homophobie, a donné son avis par téléphone, en revenant sur tous les stéréotypes de la séquence, qui sont des éléments selon lui « qui contribuent à nourrir l’homophobie dans notre pays ». L’animateur compare alors sa mauvaise séquence à des succès comme La Cage aux Folles et Pédale Douce, qui sont remplis de stéréotypes sans pour autant être accusés de diffuser un message homophobe. Alexandre Marcel, porte-parole de Stop Homophobie, estime qu’il s’agissait d’un « humour des années 2000 » et a proposé de venir donner sur le plateau une formation rapide contre l’homophobie, précisant qu’il ne juge pas Cyril Hanouna d’homophobe.

Mise à jour du 23 mai :
Libération a publié une lettre d'excuse de Cyril Hanouna :

Chers toutes, cher tous, et à toutes mes petites beautés,
Je suis bouleversé à la lecture de certains témoignages ou commentaires, sur les réseaux sociaux ou encore d’autres sur le plateau, hier, de Touche pas à mon poste, après la diffusion du sketch dans mon émission Radio Baba.
Tout cela m’a fait réfléchir en profondeur à la conséquence de certaines de mes attitudes.
Aussi, si ce canular n’a pas fait rire chacun avec tous et au contraire est apparu comme pouvant accentuer l’homophobie alors, c’est qu’au final, ce sketch n’avait pas lieu d’être.
Je le regrette donc et je présente encore une fois toutes mes excuses et en premier lieu, à toutes celles et ceux qui ont été blessés, peinés ou choqués par mes propos.
Je suis entier et vais parfois trop loin, emporté par ma fougue.
J’aime charrier c’est même devenu ma marque de fabrique.
J’aime qu’on me charrie aussi.
Mais cette fois-ci, mes lazzis et mes quolibets n’ont pas laissé froid ceux qui les ont reçus.
Cette fois-ci, ma liberté d’expression, celle que je chéris par-dessus tout et que je revendique comme mon emblème, a porté atteinte à autrui.
Je n’ai donc pas, pour cet instant, mérité ma liberté d’expression.
Ma motivation était certes comme toujours de vous divertir et de partager avec vous ce que j’ai cru, dans un instant de passion, drôle.
Cela ne l’était pas et je ne me suis pas mis à la place des personnes que j’associais à mon canular.
Touche pas à mon poste est conçu et animé avec l’idée d’être ouvert à toutes et tous, à toutes les différences et autour des valeurs de joie, et de partage qui rassemblent sans distinction. Nous nous retrouvons chaque soir avec l’idée que personne n’est épargné car évidement personne n’est exclu.
Ce qui se passe depuis quelques jours autour de ce sketch me fait prendre conscience qu’aujourd’hui, en 2017, ce n’est pas vrai partout et pour tous en France. Qu’aujourd’hui, en France, des homosexuels souffrent encore trop du rejet. Ce sketch est allé trop loin. Je n’ai jamais voulu les stigmatiser d’aucune manière.
Je n’ai jamais voulu être malveillant, porter atteinte à quelque dignité humaine ou à quelque vie privée que ce soit.
Au contraire. J’ai toujours pensé que rire de tout avec tout le monde était la meilleure manière de respecter toutes les différences, d’inclure, de rapprocher, de rassembler, bref de s’aimer. J’avais tort.
Nous n’en sommes malheureusement pas encore là en France. Certains ont besoin de plus de précautions, de bienveillance et de soutien que d’autres.
J’ai décidé de me rapprocher des associations, pour que ces derniers jours nous servent à toutes et tous pour avancer. Pour voir comment je pourrai m’engager, plus efficacement que nous l’avons fait jusqu’à présent, pour que recule l’insupportable exclusion. Pour que la différence cesse d’être une souffrance. Mon souci premier dans toutes mes émissions a toujours été de divertir le public et de rire avec eux et jamais à leurs dépens. Dans ce cas précis ça n’était pas le cas et cela ne se reproduira plus.
Je vous embrasse mes petites beautés et tous les autres.
Cyril Hanouna

La lettre de Cyril Hanouna

Retour à l'accueil