Un médecin violemment expulsé d’un avion de United Airlines ! (mis à jour) #polémique

Le vol 3411 de la compagnie était surbooké.


Dimanche dernier sur le tarmac de Chicago, United Airlines a annoncé aux passagers avoir besoin de 4 places pour des membres d’équipage, qui devait repartir de Louisville le lendemain. En échange, les malheureux débarqués se seraient vu offrir en compensation une place garantie sur le vol du lendemain à 15h, une nuit d'hôtel et 800 dollars. Sans volontaire pour quitter l'appareil, un tirage au sort a eu lieu. Mais l’un des passagers, médecin ayant un impératif, a été désigné et a refusé de partir.

Des agents de sécurité se sont alors chargés de le sortir de force de son siège. L’homme heurte l’accoudoir, a la bouche en sang, avant d’être trainé par les bras à travers l’avion ! Une équipe médicale de l’aéroport est ensuite intervenue pour s'occuper de l’homme et le raccompagner vers l’hôpital, afin de l’avion décolle avec 2 heures de retard... Une scène surréaliste, capturée par les autres passagers qui font filmé avec leurs smartphones :

United Airlines est vivement critiquée pour cet incident.

Des internautes ont par exemple appelé au boycott de la compagnie américaine. Après avoir simplement donné sa version des faits accompagné d’excuses, la société aérienne a publié un communiqué par la voix de son directeur général. A noter qu'un policier ayant participé à cette évacuation musclée aurait été mis à pied.

Comme vous, je continue d'être dérangé par ce qui s'est passé sur ce vol et je m'excuse profondément auprès du client enlevé de force et à tous les clients à bord. Personne ne devrait jamais être maltraité de cette façon. Je veux que vous sachiez que nous assumons toute la responsabilité et que nous allons travailler pour le faire correctement. Il n'est jamais trop tard pour faire le bon choix. Je me suis engagé envers nos clients et nos employés à réparer ce qui s'est rompu, ce qui ne se reproduira plus jamais. Cela comprendra un examen approfondi du comportement de l'équipage, nos politiques visant à inciter les bénévoles dans ces situations, à gérer les situations de survie et à examiner comment nous nous associons aux autorités aéroportuaires et aux forces de l'ordre locales. Nous communiquerons les résultats de notre examen avant le 30 avril.

Oscar Munoz, directeur général d'United Airlines

Mise à jour du 13 avril : David Dao, le passager débarqué violemment, porte l’affaire en justice. Ses avocats ont en effet demandé à un tribunal de conserver tous les enregistrements vidéo de la compagnie aérienne et de l’aéroport ainsi que la liste des passagers du vol et les comptes-rendus de la police aéroportuaire au sujet de l’incident.

Mise à jour du 27 avril : «David Dao est parvenu à un accord à l'amiable avec United Airlines pour les blessures reçues le 9 avril» écrivent ses avocats dans un communiqué, précisant que l'une des conditions posées par la compagnie aérienne est que le montant du dédommagement reste confidentiel...

Retour à l'accueil