Polémique autour du poste fantôme de Pénélope Fillon ! (mis à jour) #PenelopeGate

Le couple Fillon se retrouve dans une situation dangereuse.


Les révélations du Canard Enchainé ont déclenché un scandale politico-financier considérable. Le journal balance que Pénélope Fillon a été rémunérée 500 000 euros pour 8 ans à un poste d’attachée parlementaire auprès de son mari et de son suppléant. Elle aurait ainsi touché de 3 900 euros brut mensuels dès 1998 et jusqu’à 7 900 euros brut en 2006. Gros problème, personne ne l'a vue travailler ! Aucun journaliste parlementaire ne l’ayant croisée, ni même Jeanne Robinson-Behre, une assistante parlementaire censée avoir travaillé avec Mme Fillon, le soupçon d’un emploi fictif est donc très probable.

Je n’ai jamais travaillé avec elle. […] Je ne la connaissais que comme femme de ministre.

Jeanne Robinson-Behre

L’argent des contribuables a-t-il été utilisé dans cette affaire ? Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire, confiée à l'office central de lutte contre les infractions financières et fiscales, pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel.

Christine Kelly menacée

Après sa victoire à la primaire de la droite, la journaliste et écrivaine a réédité sa biographie de François Fillon, "Le secret et l'ambition" aux Editions du Moment, initialement publiée en 2007. Sollicitée au sujet de l’affaire, elle a affirmé ce mercredi matin sur RTL que lorsqu’elle avait rencontré Pénélope Fillon “jamais, à un aucun instant, il n'est ressorti de notre entretien ou de mon enquête, que Pénélope Fillon avait un emploi avec François Fillon, ou bien qu'elle aurait eu en dehors […] J'avais l'impression que c'était une mère au foyer qui s'occupait de ses enfants, de ses chevaux et de son chien." Des propos qui ont semble-t-il déclenché des menaces et des pressions du clan Fillon :

Fillon se défend

De son côté le candidat LR dénonce un article du Canard Enchaîné méprisant et misogyne. Lors de son déplacement à Bordeaux ce mercredi il a commenté : « Alors parce que c'est mon épouse, elle n'aurait pas le droit de travailler ? Imaginez un instant qu'un homme politique dise d'une femme, comme le fait cet article, qu'elle ne sait faire que des confitures, toutes les féministes hurleraient. Voilà ce que j'ai à vous dire. » Il a également publié un communiqué ce mercredi soir dans lequel il affirme que l’enquête « permettra de faire taire cette campagne de calomnie et de mettre un terme à ces accusations dénuées de tout fondement ».

Ses explications sont pour l’instant un peu à côté de la plaque, et les seuls éléments de langages communiqués à son entourage est de dire que c’est légal. Alors est-ce vraiment légal ? Pourquoi le montant touché n’est pas démenti ? Présenté comme « le candidat de la transparence », certains internautes se sont amusés à reprendre l’un de ses tweets datant de 2012, qui colle parfaitement à l’actualité...

Mise à jour du 26 janvier
François Fllon était l’invité du 20 heures de TF1 afin de s’expliquer et annoncer son intention de déposer plainte contre le Canard Enchainé :
 

 

Retour à l'accueil