Le saumon bio est plus toxique que le saumon traditionnel ! #Saumon

Le poisson préféré des français n’est pas très propre


C’est une enquête de 60 Millions de Consommateurs, en collaboration avec l’émission Thalassa, qui révèle que les saumons bio d’élevage sont davantage contaminés. L’analyse est portée sur 10 pavés de saumon frais et sur 15 variétés de saumon fumé, d'origine norvégienne, irlandaise et écossaise.

Du mercure et de l’arsenic sont présents à plus forte dose dans les pavés de saumon frais bio par rapport aux conventionnels, qui eux se sont améliorés en deux ans. Du mercure, mais heureusement largement en deçà de la limite réglementaire de 0,5 mg/kg, retrouvé au maximum à 0,05 mg/kg chez la marque Olsen. Des résidus de pesticides ont également été relevés dans les saumons bio. Plus grave, ils sont interdits depuis plusieurs années ! Tous ces polluants sont liés à la nourriture donnée à ces poissons, les farines et huiles.

Indéniablement, un certain nombre de polluants est apporté par la nourriture. Elle est composée en partie de farines et d’huiles animales, issues de poissons sauvages susceptibles d’accumuler ces résidus.

Fabrice Teletchea, spécialiste domestication des poissons à l’université de Lorraine

Pour le saumon fumé les résultats sont moins alarmants : aucuns métaux, PCB, pesticides ou résidus de médicaments vétérinaires. L'association donne 3 conseils aux consommateurs de saumon : la couleur du poisson doit être uniforme, éviter ceux dont l'emballage indique la mention « ne pas recongeler » et en revanche préférer la mention « salage au sel sec ». Chaque année, un français consomme en moyenne 3 kilos de saumons frais ou fumés.

Retour à l'accueil