Ferrero fait assembler ses Kinder par des enfants de 6 ans en Roumanie ! #Kinder

The Sun révèle les conditions de fabrication des célèbres œufs


Un correspondant en Roumanie du quotidien britannique a publié une enquête, très fournie en photos et vidéo, intitulée « Les esclaves des œufs Kinder », après s’être rendu dans une famille qui travaille pour Kinder. Les œufs en plastique renfermant un jouet sont assemblés par des enfants âgés à partir de 6 ans, contre 26 centimes d'euros de l'heure. Une main d’œuvre qui travaille 13 heures par jour et en toute discrétion, à domicile et en famille, souvent dans des conditions d’hygiène impensables.

Pire, le groupe Ferrero sait consciemment que les contrôles de qualité sur les jouets assemblés sont impossibles ! Mais la marque n'est pas au courant de « l'esclavagisme » que ses intermédiaires font subir à certains de ses salariés… Selon son code éthique, la marque condamne, normalement, de tels agissements. Dans ce scandale, elle promet toute sa collaboration pour faire respecter les règles et surtout limiter la casse à quelques semaines de Noël.

Retour à l'accueil