La face cachée des JO de Rio ! #Rio2016

Eaux polluées, cocaïne, Village olympique en retard ...


Les Jeux Olympiques d'été débuteront le 5 août prochain, mais tout est loin d'être fin prêt à Rio. Les médias relayaient déjà de nombreuses défaillances qui impactent les sportifs mais aussi les spectateurs. Sansure vous propose son podium :

1. Les eaux de Rio sont nocives pour la santé

Les récents relevés des experts brésiliens font formels : dans la baie de Guanabara, où se dérouleront les épreuves de planche à voile, de triathlon et de voile entre autres, les eaux sont infectées d’agents pathogènes. Boire la tasse pourrait alors causer des diarrhées, des vomissements ou entraîner la mort pour des personnes au système immunitaire affaibli ! De plus, des substances nocives ont été repérées sur les plages huppées d’Ipanema ou de Leblon, fréquentées par un demi-million de touristes. Si les autorités locales et le Comité International Olympique reconnaissent que les eaux sont sales, se défendant de tout danger pour les athlètes et touristes, ils s’étaient aussi engagés depuis 2009 à dépolluer les eaux usées non traitées qui se déversent quotidiennement dans la baie de Guanabara…

Les athlètes étrangers vont littéralement nager dans la merde humaine, et ils risquent de tomber malade à cause de tous ces microorganismes. C’est triste mais aussi inquiétant.

Daniel Becker, pédiatre local

2. De la cocaïne aux couleurs des JO

A Lapa, ville hôte des Jeux Olympiques, la police fédérale brésiliennes a saisi mardi dernier 93 sachets de cocaïne avec un emballage Rio 2016. Les dealers, qui ont donc prévu de proposer leurs produits dérivés locaux, avaient pris soin d’inscrire sur les sachets “Ne pas laisser à la portée des enfants”. Rappelons que la vente de cocaïne est illégale au Brésil.

3. Le Village olympique et ses galères

Plusieurs immeubles où sont logées environ 900 personnes, dont 200 sportifs, ont connus d’importants problèmes, constatés lors de leur inauguration officielle dimanche dernier. Ainsi l’équipe olympique de l’Australie a refusé de s’installer au Village lors de son arrivée en raison de nombreux soucis de plomberie, rendant son bâtiment inhabitable. Ils l’ont finalement intégré 48 heures après des travaux. Même couac pour celui du Brésil touché par une fuite d’eau au rez-de-chaussée, le Mexique également a eu des réajustements de plomberie, l’Argentine avait lundi deux étages sur cinq encore en chantier l’obligeant à loger une partie de sa délégation à l’extérieur du Village et l’Italie a carrément engagé sa propre équipe pour faire les finitions ! Au total sur les 31 immeubles 15 présentaient lundi des problèmes liés à la plomberie, qui devrait tous être réparés ce jeudi…

Nous avons 630 personnes qui travaillent pour réparer les problèmes du Village olympique.

Mario Andrada, directeur de la communication de Rio 2016

Retour à l'accueil