Les Visiteurs la révolution, polémiques autour de la sortie ! #LesVisiteurs

De l’affiche aux projections presse, Les Visiteurs font déjà couler beaucoup d’encre


LE NOM DE Pascal N'Zonzi ABSENT DE L’AFFICHE

L’acteur de couleur apparait bien sur les visuels promotionnels mais son nom n’est pas inscrit. Accusé de racisme par des internautes, des journalistes et même des politiques, Gaumont répond que c’est pour des raisons contractuelles. En clair, le contrat de Pascal N'Zonzi ne mentionne simplement pas l'impression de son nom en haut de l'affiche… La présence sur l'affiche se négocie selon la notoriété des acteurs lors de la signature des contrats avant le tournage.

LES JOURNALISTES MIS A L’ÉCART

Sans doute pour éviter des critiques trop dures, Gaumont a pratiqué une promo très resserrée. Ainsi, pratiquement aucun journaliste n’a vu le film avant sa sortie de ce mercredi. Seuls des animateurs du groupe TF1, coproducteur du film, et 5 journalistes belges ont eu ce privilège. Mais la RTBF a tout de même violement taclé Les Visiteurs, la révolution : "L'humour est la mise en scène sont datés, Clavier surjoue, Reno est transparent". Dans ses colonnes, Le Figaro accuse le distributeur du film de faire régner la terreur. Peu importe, la comédie a une notoriété puissante auprès du public. Les Visiteurs 3 battront-ils les deux premiers films : les 8 millions d’entrées du second film ou carrément les 13,8 millions de spectateurs du premier ?

Retour à l'accueil