Les contre-vérités autour des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 #Bruxelles

Rumeurs, contradictions, fausses informations et images manipulées ont circulés ces derniers jours suite aux attaques terroristes qui ont touché Bruxelles. Sansure démêle le vrai du faux…

UNE FAUSSE VIDEO DE L’EXPLOSION A L’AÉROPORT

Diffusée sur iTélé, LCI, la RTBF et le site de 20 minutes entre autres, ces images d’une détonation dans un hall d’aéroport n’ont aucun lien avec Bruxelles. En réalité cette vidéo de caméras de surveillance est celle de l’aéroport international de Domodedovo à Moscou, qui avait été visé par un attentat à la bombe le 24 janvier 2011.

La télévision flamande nous les a envoyées via les EVN, qui sont la bourse européennes d’échange d’images entre les chaînes. Cette labellisation nous a incités à les diffuser. Il y avait un piège. Les images avaient clairement été manipulées : elles portaient un timecode de l’heure de l’explosion à Bruxelles et un logo de l’aéroport de Bruxelles.

Un membre de la rédaction d'iTélé

UN PORTRAIT-ROBOT NON PERTINENT

Un portrait-robot d’un suspect qui serait lié à l’attaque du métro a publié par le site La Dernière Heure. Mais rapidement le dessin a été jugé «sans pertinence pour l'enquête» par le parquet fédéral belge.

UNE CITATION BIDON D’UN ANCIEN DU GIGN

La chaîne i24news a attribué à un ancien commandant du GIGN une fausse affirmation. «Une des bombes était sur le tarmac. Il faut quand même des complices pour arriver jusque-là. Comment est-ce possible ?», a demandé la journaliste à l’antenne à Frédéric Gallois. L’ancien du GIGN sera plus prudent sur sa réponse, et heureusement car les bombes ont été posées dans le hall de l’aéroport.

Retour à l'accueil