Le documentaire sur les attentats de janvier remonté pour France 2 ! #CDENQUETE

“Janvier 2015, au cœur des attaques” a été en partie censuré pour le public français


Diffusé le jeudi 7 janvier sur France 2, le documentaire choc et très intéressant de Dan Reeda, sur les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, a été expurgé des images les plus trash. Le réalisateur, respecté et reconnu par les forces de l’ordre, a eu carte blanche et des documents exclusifs part des membres du GIGN (comme des enregistrements vidéos et des témoignages inédits). Mais contrairement à la version proposée sur la BBC quelques heures auparavant, la version française a été censurée par moments, d’après le site d’Arrêt Sur Images.

Parmi les coupes et autres floutages : le corps du policier Ahmed Merabet est flouté et le passage ou on le voit relever une dernière fois la tête avant d’être abattu a été coupé au montage car un écran noir, un cliché de la scène de crime dans les bureaux de Charlie Hebdo a été supprimé au profit d’autres images avec plus de sang, le floutage de pieds et d’otages avant ou après leur exécution dans l’Hyper Cacher, etc.

Chaque peuple a une façon différente de voir et de comprendre les choses. J’ai découvert que les Français, ça les gêne un peu parfois de parler de ces événements où il y a du sang. […] J’avais l’impression que ce sont des choses que l’on voudrait laisser à l’écart, dont on ne voudrait pas parler. […] La version anglaise est un peu plus forte, plus dure. […] Il y a un souci d’isoler le public du choc du réel. Pour ma part, je pense qu’il faut qu’il soit un peu choqué. Pas pour faire de la peine, mais pour réveiller. On est trop protégés.

Dan Reeda

Sans réelle explication de cette différence de traitement d’un pays à l’autre, sans préciser qui a demandé ces coupes et ajustements, on peut tout à fait penser que c’est donc par respect des familles des victimes ou simplement pour ne pas choquer les téléspectateurs français... La limite entre la pudeur et la censure est dans ce cas très fine.

Retour à l'accueil