Le business des conventions privées animées par des personnalités ! #tabou

Enquête sur les ménages des stars du petit écran


Les politiques, artistes, personnalités et animateurs arrondissent leurs fins de mois de cette façon ou en font dons à des associations. Un tabou que l’hebdomadaire VSD a décidé de révéler cette semaine. Découvrez quelques exemples de prestations et de cachets pratiqués :

  • Sandrine Quétier : 12 000 euros environ pour des remises de prix ou l’animation d’une fête d’entreprise
  • Philippe Echebest : 10 000 euros la conférence sur l’esprit d’équipe et la motivation
  • Denis Brogniart : 15 000 euros pour des conventions de marques liés à l’automobile ou au sport
  • Booba : 500 000 euros pour une soirée privée

TPMP lève le voile également...

Une enquête sur les ménages qui a vivement fait réagir l’équipe de Touche Pas à Mon Poste jeudi soir dernier. A la demande de Cyril Hanouna, ils en ont profité pour révéler leurs participations et leurs tarifs plus modestes :

  • Énora Malagré : 2 000 euros pour une marque de soda ou une marque de produits capillaire
  • Valérie Benaïm : 1 000 euros pour l'animation un colloque sur la petite enfance ainsi que sur l’ingénierie et le développement durable
  • Julien Courbet : jusqu'à 10 000 euros pour animer certaines conventions
  • Matthieu Delormeau : jusqu'à 5 000 euros notamment pour les conventions du Club Med Gym et des enseignes de distribution
Retour à l'accueil