Benjamin Castaldi flingue la téléréalité ! #SS9

L’ancien animateur de Loft Story et Secret Story en dévoile les secrets dans son autobiographie.


Après son départ de TF1, puis de D8 où il avait repris une seule saison de Nouvelle Star, l’animateur a fait une rentrée très compliquée sur NRJ 12 avec l’Académie des Neuf. Dans « Pour l’instant tout va bien », Benjamin Castaldi reviens notamment sur ses 13 années de téléréalité. Avec son livre, l’ancien présentateur de Secret Story fait ce qu’il a souvent reproché aux candidats : cracher dans la soupe. Des bons souvenirs aux méthodes douteuses, il dévoile des anecdotes surprenantes. Extraits :

Il est arrivé que des candidats soient placés face à des obstacles sciemment jetés sur leurs pas. Surtout lorsque l’un d’eux était regardé comme inutile à la poursuite du jeu, que sa présence devenait préjudiciable à la qualité du programme. […] Je n’ai souvenir que d’un exemple de triche manifeste. C’était un soir de vote, sur un prime time en direct du Loft. Les téléspectateurs étaient invités à désigner leur candidat préféré, pour lui permettre de se maintenir dans l’émission. La production, de son côté, avait fait son choix : le candidat élu serait une candidate. Un point, c’est tout. […] Le scrutin fut stoppé à 21h15, en pleine émission. Le but de la manœuvre était simple : maintenir la candidate choisie par la production. Ce qui ne pouvait se faire qu’en clôturant le vote au moment favorable. Inenvisageable aujourd’hui. C’était une des premières saisons du Loft et nous jouions encore aux apprentis sorciers avec le programme.

Sur le Loft et ses manipulations

En signe de protestation, il a déféqué devant la porte de sortie du Loft. Le message était clair, qui plus est odorant. Le résultat, lui, ne s’est pas fait attendre : Félicien est retourné dans ses pénates. Heureux.

Lorsque Félicien du Loft 2 souhaitait quitter le jeu

Dans Secret Story, certains départs étaient souvent négociés à l'avance avec les candidats. Par exemple, celui d'une ancienne captive d'Éric Schmitt, alias "Human Bomb", lors de la tristement célèbre prise d'otages d'une école maternelle à Neuilly, en mai 1993. Il était convenu que notre ex-otage ne resterait pas plus de trois jours dans l'émission. Sage-femme, elle ne pouvait rester plus longtemps.

Souvent les départs de candidats sont prévus et mis en scène

Secret Story regorge d'images embarrassantes, confinées dans des coffres sécurisés. Me croirez-vous si je vous dis que certains avaient imaginé de faire avaler une pilule abortive, la fameuse RU499, à une candidate enceinte, d'ailleurs sélectionnée pour cette raison ? Il a fallu expliquer à cette équipe pleine de ressources que la jeune femme risquait d'expulser son bébé sous la douche, devant les caméras. On marchait sur la tête.

Certaines séquences trop trash seraient en sécurité chez Endemol

Découvrez les 15 premières pages du livre (son accident de moto, son hiver 2011 sans argent, sa famille, …) en cliquant ici.

Retour à l'accueil