Les contre-vérités autour de l’attentat de Charlie Hebdo #JeSuisCharlie

Rumeurs, contradictions, et fausses informations ont circulés sur les réseaux sociaux ces derniers jours suite aux évènements terroristes. Sansure démêle le vrai du faux de quelques théories du complot…

Les terroristes ont changé les rétroviseurs de leur C3 : Faux.

Deux photos troublantes de la voiture noire des frères terroristes ont circulé, extraites de vidéos amateurs. Sur la première, à quelques mètres de Charlie Hebdo, lorsqu’ils sortent pour abattre un policier à terre, les rétroviseurs du véhicule semblent être de couleur blanche. Mais rue de Meaux, contraints d’abandonner leur C3, les rétroviseurs paraissent alors de couleur noire… Certains pensent alors que les terroristes avaient deux voitures quasi identiques ou qu’ils auraient camouflé les rétroviseurs. La réalité est plus simple, les rétroviseurs étaient simplement chromés et reflétaient différemment selon l’angle de vue.

Des journalistes bien informés s’étaient déjà préparés avec des gilets pare-balles : Faux.

Sur la vidéo réalisée depuis les toits par la société Première Ligne Production, voisine de Charlie Hebdo, certains journalistes portent des gilets pare-balles. En réalité, ces journalistes avaient ces gilets dans leurs bureaux, car habitués à partir en milieu dangereux ou dans des régions en guerre, et ont donc par réflexe semble-t-il enfilé des gilets avant de sortir pour regarder ce qu’il se passait dans leur quartier.

Houellebecq avait tout écrit dans son dernier livre : Faux.

Une photo du dernier livre de l’écrivain polémique laisse à penser qu’il avait aussi des dons de voyance : “une poignée de jeunes voulant venger leur prophète, tuèrent de sang-froid les blasphémateurs publics, quinze journalistes et caricaturistes.” Heureusement c’est une fausse page, qui n’est pas dans le livre, qui a été réalisée par NordPresse un site parodique belge. C’était leur manière de dénoncer les complotistes...

Retour à l'accueil