Le canular gênant de Nicolas Bedos sur France 2 ! #USTE

Mercredi soir sur France 2, l’humoriste a fait des révélations fracassantes sur sa dernière relation... mais tout cela n’était qu’une blague.

Invité de la seconde de Un Soir à la Tour Eiffel présenté par Alessandra Sublet, il a présenté "Les sentiments déchirés" soit disant publié aux éditions Flammarion. L’animatrice a tenu à revenir sur un passage étonnant du livre, en lisant de longs extraits, sur sa relation avec la compagne d’un homme politique, jusqu’à balancer son identité.

On ne va pas tourner autour du pot parce que, quand on lit le livre, il est évident qu'à un moment donné, on se dit que cet homme politique, c'est François Hollande, et que la femme dont vous parlez, c'est Valérie Trierweiler

Alessandra Sublet

En fin d’émission, sans public, l’humoriste révèle qu’il n’a ni écrit ce livre, ni eu de relation avec Valérie Trierweiler ! Cette annonce désamorce ainsi la bombe balancée plus tôt dans le programme, à condition d’avoir regardé jusqu’au bout… Le but de cette fausse interview était, selon Bedos, de dénoncer la peoplisation de la vie politique.

Je me suis permis de te soumettre ce texte d'une fausse interview ce soir, que tu as divinement interprété, parce que c'était ma façon à moi de répondre à la peopolisation de la politique que certains nous imposent. Et la société subit de plus en plus un espèce de mélange de totale bouillabaisse entre le privé, le public, le glauque, l'intime...

Nicolas Bedos

Mais est-ce que les téléspectateurs l’ont bien compris ? Le CSA a décidé de se prononcer prochainement sur cette séquence sensible. De son côté, France 2 assume totalement la diffusion de l’émission, notamment parce que c’est une émission culturelle de divertissement et que Nicolas Bedos est un humoriste. Quoi qu’il en soit, ce dernier a largement réussi son canular : les réseaux sociaux se sont enflammés, les médias en ont parlé et certains sérieusement, et même François Hollande a eu connaissance de la séquence et aurait téléphoné a l’humoriste pour lui indiquer qu’il avait apprécié !

Assumant sa provocation, Nicolas Bedos a avoué à Closer, qui avait révélé la liaison Hollande-Gayet, qu’il avait envie de se mettre en danger, “qu'il se passe quelque chose d'inédit à la télé”. Une comédie qu’il a entièrement écrite, des fiches d’Alessandra à l’intervention de Nicolas Rey.

Je n'ai pas fait ça pour le buzz, pour faire parler de moi, mais pour me moquer du buzz graveleux autour de cet épisode... Je pensais ne rien dire le soir même de la diffusion et attendre le lendemain pour rétablir la vérité" mais c'était impossible juridiquement. La production de l'émission a refusé.

Nicolas Bedos

Retour à l'accueil